FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
garcette garcettes
\ɡaʁ.sɛt\

garcette \ɡaʁ.sɛt\ féminin

  1. (Marine) Tresse de bitord ou de fil de caret, plate, plus ou moins large, et terminée en pointe, parfois utilisée comme instrument de punition.
    • Kernok fit un signe, la garcette siffla et retentit sur le dos de Lescoët. — (Eugène Sue, Kernok le pirate, 1830)
    • Je propose que Nutts reçoive des mains de Price, six coups de garcette, puisque c'est notre droit de lui infliger cette punition. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Yeux de la lune, 1934)
    • Je regrette que la Marine ait jugé bon d’abandonner l’usage de la garcette — je parle pour les enseignes — vraiment dommage… — (Pierre Schoendoerffer, Le Crabe-tambour, 1976, p. 128)
    1. (En particulier) garcette de ris, pour réduire la surface d’une voile par gros temps
      • Je ne serais peut-être pas embarrassée de prendre un riz ou de tresser une garcette. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846, Chapitre VI)
  2. Petite matraque souple.
    • Seuls leurs menottes, garcettes ou autres bâtons servant à châtier les détenus sont montrés au public. — (Marie-Renée Côté, Mémoires d'une gardienne de prison, Guy Saint-Jean éditeur, Montréal, 2016, p. 8)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
garcette garcettes
\ɡaʁ.sɛt\

garcette \ɡaʁ.sɛt\ féminin

  1. Coiffure de femme du xvie siècle, où les cheveux étaient rabattus sur le front.

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
garcette garcettes
\ɡaʁ.sɛt\

garcette \ɡaʁ.sɛt\ féminin

  1. Pince de foulon.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier