gardien de phare

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de gardien et de phare.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
gardien de phare gardiens de phare
\ɡaʁ.djɛ̃ də faʁ\

gardien de phare \ɡaʁ.djɛ̃ də faʁ\ masculin (pour une femme on dit : gardienne de phare)

 
Un gardien de phare inspectant ses lentilles
  1. Responsable du fonctionnement d’un phare.
    • De bons amis m’ont fait obtenir cette place de gardien de phare, et, pour leur prouver que je ne suis pas ingrat, je n’irai plus courir les aventures en mer. — (Albert Laporte, Récits de vieux marins, 1883)
    • Sans doute, répondit Riegal, mais autre chose est d’être gardien de phare sur les côtes fréquentées, en communication facile avec la terre, et autre chose de vivre sur une île déserte, que les navires ne font que reconnaître et encore du plus loin possible. — (Jules Verne, Le Phare du bout du monde, p.8, 1905).
    • Le gardien de phare est rond
      Et son phare son phare
      Son phare ne tourne plus rond
      Le gardien de phare est rond
      L’a trop fêté l’réveillon
      .— (Claude Nougaro, Le gardien de phare, 1987)
    • Beaucoup l’ont appelé « tonton ». Barbe blanche, casquette de marin et cigarette au bec, l’homme a été présenté ici et là comme « le dernier gardien de phare » de Bretagne et de France. Installé à Fréhel (Côtes d’Armor), Patrick a pris sa retraite et emmené ses souvenirs du métier. Mais « tonton » n’était pas le dernier. — (www.20minutes.fr, Non, la Bretagne n’a pas perdu tous ses gardiens de phare, 18 septembre 2019)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier