Voir aussi : génius

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin genius.

Nom commun Modifier

genius \ˈdʒiːnɪəs\ (pl:genii ou geniuses)

  1. Génie.
    • Unquestionably Mrs Jarley had an inventive genius. (The Old Curiosity Shop - Charles Dickens)
      Mme Jarley avait sans contredit un génie inventif.

Voir aussiModifier

  • genius sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

LatinModifier

ÉtymologieModifier

De gigno (« engendrer »).

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif genius geniī
ou genī
Vocatif genī geniī
ou genī
Accusatif genium geniōs
Génitif geniī
ou genī
geniōrum
Datif geniō geniīs
Ablatif geniō geniīs
 
Le génie de l'empereur Domitien, avec l’aegis (« égide ») et une cornucopia (« corne d'abondance »).

genius \Prononciation ?\ masculin

  1. (Religion) Génius, dieu qui donnait la vie à toutes choses.
  2. Génie, dieu protecteur propre à chaque personne.
    • genio indulgere : faire des offrandes agréables à son génie, faire des offrandes agréables à sa propre personne, être bon pour son génie (=> être bon pour sa propre personne), mener joyeuse vie, se donner du bon temps, bien boire et bien manger.
  3. Plaisir, bonne chère, bon temps.
    • nunc et amico meo prosperabo et genio meo multa bona faciam, Plaute : et maintenant je vais faire le bonheur de mon ami et <donner beaucoup de bonnes choses à mon génie> = me donner bien du bon temps.

Dérivés dans d’autres languesModifier

Voir aussiModifier

  • genius sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin genius.

Nom commun Modifier

genius

  1. Génie.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 81,0 % des Flamands,
  • 89,6 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]