Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif, Nom 1) (XIe siècle)[1] Du latin gentilis (« de la famille, de (la) race »)[2], dérivé de gens (« race, tribu, nation, famille »).
(Nom 2) (XVe siècle)[1] Du latin ecclésiastique gentiles (« les barbares, les païens »), calque du grec τὰ ἔθνη, ta ethnê (« les peuples, les nations »), pluriel de ἔθνος, ethnos (« nation, tribu, famille ») qui dans la Bible, employé exclusivement au pluriel, prend le sens spécifique et collectif de « non-juifs » par rapport au « peuple juif », le peuple élu de Dieu.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin gentil
\ʒɑ̃.ti\

gentils
\ʒɑ̃.ti\
Féminin gentille
\ʒɑ̃.tij\
gentilles
\ʒɑ̃.tij\

gentil \ʒɑ̃.ti\

  1. Agréable, charmant, mignon, aimable. Qui a une certaine grâce, un certain agrément délicat.
    • C’est une gentille attention.
    • C’est alors que l’on vit passer une gentille petite souris grise.
    • Charles est un trop gentil garçon, il est facile à tromper.
    • Il a des défauts, mais nous l’aimons quand même, car nous sommes gentils.
    • C’est un gentil petit pays, une gentille petite bourgade.
    • Il n’est guère gentil avec moi, j’ai à me plaindre de lui.
    • Vous aurez la même robe qu’elle, mais vous serez élégante. Vous serez coiffée comme elle, mais vous serez gentille. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 232.)
  2. Sage, tranquille.
    • Les enfants ont été gentils, ce soir.
  3. Coquet, important.
    • C’est une gentille somme d’argent.
  4. (Désuet) (XVIe siècle) Noble.
    • Gentil compagnon.
    • Dans le gentil pays de France, le gentilhomme se préparait à un tournoi.
  5. (Ironique) (Familier) Qui est bête, simplet.
    • Dominique ? Oh, oui, il est gentil
  6. (Ironique) Peu sympathique.
    • Vous faites là un gentil personnage, un gentil métier : vous jouez là un rôle peu sympathique.
  7. (Ironique) Qualifie celui dont on désapprouve l’impertinence ou la sottise.
    • Je vous trouve gentil de me dire cela.
    • Pour exprimer poliment une désapprobation : C’est bien gentil, mais…

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
gentil gentils
\ʒɑ̃.ti\

gentil \ʒɑ̃.ti\ masculin (pour une femme on dit : gentille)

  1. (Arts) Personnage d’une œuvre de fiction qui incarne le bien, par opposition au méchant qui fait le mal.
    • De nombreux contes ou films pour enfants reposent sur l’opposition manichéenne entre les gentils et les méchants : Cendrillon, Peau d’Âne ou Blanche-Neige victimes d’une méchante belle-mère, Tintin et Milou contre Rastapopoulos et son complice Allan, etc.

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
gentil gentils
\ʒɑ̃.ti\

gentil \ʒɑ̃.ti\ masculin

  1. (Religion) Non-juif, se dit dans le Nouveau Testament indifféremment des premiers chrétiens non-juifs et de l’ensemble des païens. Note : Employé surtout au pluriel.
    • Saint Paul est appelé « l’apôtre des gentils ».
    • Les juifs, on le sait bien, étaient aussi généreux dans l’exercice des devoirs de la charité et de l’hospitalité envers leurs frères, qu’ils passaient pour être récalcitrants et ladres quand il s’agissait de les appliquer à ceux qu’ils nommaient gentils, et qui, par leur conduite, méritaient peu certainement cette hospitalité de leur part. — (Walter Scott, Ivanhoéch. X, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les hellénistes [les Juifs hellénisés] se mirent donc à vivre selon les coutumes des gentils ; ils établirent à Jérusalem un gymnase où les jeunes gens s’exerçaient aux jeux et aux sciences de la Grèce. — (Saint-Marc Girardin, De l’épopée chrétienne jusqu’à Klopstock, Revue des Deux Mondes T. 2, 1849)
  2. (Par extension) Tout incroyant par rapport à telle ou telle religion.  Référence nécessaire
    • Enfin, la Somme contre les gentils est aussi à la fois un développement et une réfutation de la pensée de philosophes antérieurs commentateurs d’Aristote, l’arabe musulman Averroès (1126-1198) et le juif Maïmonide (1138-1204). — (Wikipédia, article « Somme contre les gentils »)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

Du latin gentilis.

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin gentilis.

Adjectif Modifier

gentil \Prononciation ?\ masculin

  1. Gentil, agréable, noble.

Nom commun Modifier

gentil \Prononciation ?\ masculin

  1. Païen.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin gentilis.

Adjectif Modifier

gentil \Prononciation ?\

  1. Courtois, poli.

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du latin gentilis.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
gentil
\Prononciation ?\
gentiles
\Prononciation ?\

gentil \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Gentil.
    1. Gentil, païen.
  2. Gentil, agréable, aimable, plaisant.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gentil
\Prononciation ?\
gentiles
\Prononciation ?\

gentil \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Gentil.

Voir aussiModifier

  • gentil sur l’encyclopédie Wikipédia (en espagnol)  

RéférencesModifier

  • « gentil », dans Diccionario de la Real Academia Española, 23e édition

PapiamentoModifier

ÉtymologieModifier

Du portugais gentil.

Adjectif Modifier

gentil \Prononciation ?\

  1. Courtois, poli.

SynonymesModifier

PortugaisModifier