Voir aussi : gerçuré

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De gercer avec le suffixe -ure.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gerçure gerçures
\ʒɛʁ.syʁ\

gerçure \ʒɛʁ.syʁ\ féminin

  1. Fente produite à la surface de la peau par le froid ou la sécheresse, à certaines parties du corps, principalement aux lèvres et aux mains.
    • Avoir les mains couvertes de gerçures.
    • Pommade pour les gerçures.
    • L’époux fixe ma lèvre inférieure, à l'endroit d’une gerçure pas réhydratée. — (Rochelle Fack, Les Gages, 2013)
  2. (Par extension) Fentes qui se font à la terre, dans le bois, dans les ouvrages de maçonnerie, dans l’enduit d’un tableau, etc.
    • On voit aussi que la présence de la chaux dans la pâte fait disparaître les gerçures, lorsque, du moins, le biscuit a été assez cuit, car souvent les gerçures proviennent uniquement d’un défaut de cuisson et se présentent même dans les faïences dites ingerçables. — (Dictionnaire des arts et manufacture, de l’agriculture, des mines etc., tome I, L. Comon, Paris, 1853, article Faïence)
    • Le tronc de cet arbre est sillonné de longues gerçures.
  3. Se dit aussi, par analogie, des fentes vives qui se trouvent dans le diamant.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier