Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (Date à préciser) Du latin gestus.
(Nom 2) (Date à préciser) Du latin gesta, participe passé pluriel de gerere, « faire ». Mot repris au XIXe siècle. (du latin res gestæ, les hauts-faits)

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
geste gestes
\ʒɛst\

geste \ʒɛst\ masculin

  1. Action et mouvement du corps et particulièrement des bras et des mains, action et mouvement employés à signifier quelque chose.
    • De joyeuse humeur, le mari cause avec force gestes, prend parfois les mains de sa femme, la taille aussi ; […] — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892, Page:Verne - Claudius Bombarnac.djvu/73)
    • Pour rendre un discours agréable, Avec le ton de voix le geste est désirable. — (Tristan, Panthée, II, 3)
    • Sa surprise à ce mot a paru manifeste ; Son teint en a changé, sa parole et son geste. — (Pierre Corneille, Suiv. I, 9)
    • J’approuvais tout pourtant de la mine et du geste. — (Nicolas Boileau-Despréaux, Sat. III)
    • D’un geste menaçant, d’un œil brûlant de rage, Dans le sein l’un de l’autre ils cherchent un passage. — (Jean Racine, Théb. V, 3)
    • Je vois d’Ochosias et le port et le geste. — (Jean Racine, Athal. V, 6)
    • C’est en vain qu’un docteur qui prêche l’Évangile, Mêle chrétiennement l’agréable à l’utile, S’il ne joint un beau geste à l’art de bien parler […] — (Le P. Sanlecque, Poëme sur les mauvais gestes des prédicateurs)
    • Je ne fais jamais entendre mes volontés chez moi que de l’œil et du geste. — (Denis Diderot, Règne de Claude et Néron, I, 57)
    • Dans certains sermons burlesques un homme prêche tandis que l’autre fait des gestes. — (Voltaire, Instit. phil. 125)
    • Il parcourt ses appartements d’un pas rapide ; ses gestes courts et véhéments dénotent un trouble cruel : il quitte, reprend et quitte encore un travail pressé pour se précipiter à ses fenêtres et contempler les progrès de l’incendie. — (Sophie de Ségur, Historique de Nap. VIII, 6)
  2. (Danse) Mouvements de la tête, du torse, et surtout des bras, comme les pas sont les mouvements des pieds.
    • Les gestes jouent un très grand rôle dans la danse d’imitation ou danse théâtrale ; ils n’en jouent presque aucun dans la danse ordinaire ; il faut y tenir la tête droite, sans roideur, le torse bien vertical sur ses points d’appui : quant aux bras, les laisser tomber de la manière la plus naturelle, excepté quand il faut donner ou lâcher la main, ou faire quelque mouvement particulier indiqué par la figure.
  3. Simple mouvement du bras, ou du corps, de la tête.
    • […] Et tandis qu’à l’ardeur de leurs expressions
      Je réponds d’un geste de tête,
      Je leur donne tout bas cent malédictions.
      — (Molière, Amphitryon III, 1)
    • Prêt à faire sur vous éclater la vengeance
      D’un geste confident de notre intelligence.
      — (Jean Racine, Brit. III, 7)
    • Tremblez qu’en ces remparts Une parole, un geste, un seul de vos regards, Ne trahisse un secret que mon Dieu vous confie. — (Voltaire, Sémir. I, 3)
    • Un geste de cette main qui avait gagné tant de batailles et tué tant de royalistes persuadait plus que les périodes de Cicéron. — (Voltaire, Dict. phil. : Cromwell)
    • Le vigilant commis qui, m’ayant aperçu, me fit avec l’aune de la boutique un geste plus expressif qu’attirant. — (Jean-Jacques Rousseau, Confess. II)
    • À l’abord du Français, le jeune Helvétien
      Par un geste amical l’invite à prendre place.
      — (Masson, Helvét. III)
    • La statue équestre de Marc-Aurèle, d’une majesté si douce, si paisible, dont le geste est un geste clément, fait plaisir à rencontrer sur le Capitole. — (Ampère, Historique rom. à Rome, Introduction, p. LVII)
  4. (Figuré) Action, généralement spontanée, et d’ailleurs bonne ou mauvaise, qui frappe l’esprit, qui attire l’attention.
    • Faites un geste pour l’environnement.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Faux-amisModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
geste gestes
\ʒɛst\

geste \ʒɛst\ féminin

  1. (Littéraire) (Histoire) Ensemble de poèmes en vers du Moyen Âge, dans lequel est racontée d’une façon légendaire l’histoire de personnages historiques et particulièrement de Charlemagne et de ses preux.
    • La chanson de Roland est une chanson de geste.
  2. (Par extension) Récit à la gloire de quelqu’un, d’un ensemble de personnes, d’un peuple, etc.
    • Sa geste était une des plus extraordinaires du continent noir car pendant son adolescence, son premier acte de bravoure fut d'attraper un crocodile par la queue au bord du fleuve Kouyou, de l'endormir par une gifle et de le ramener vivant chez grand-mère Maman Bowoulé afin que celle-ce nourrisse le village entier avec cette viande. — (Alain Mabanckou, Petit Piment, Seuil, 2015, page 44.)
    • Candidat, il a pleinement joué ce rôle de porte-voix, de raconteur d’une geste nationale en train de s’écrire, un « roman national » dont il était le dernier héros. — (Cécile Alduy , Jean-Baptiste de Montvalon, « Cécile Alduy : « Les mots d’Emmanuel Macron se sont retournés contre lui » », Le Monde. Mis en ligne le 7 décembre 2018)
  3. (Par extension) Ensemble des règles, souvent non écrites, qui régissent le fonctionnement identitaire d’un groupe, d’une association …
    • Tous ces jeunes députés sortis de nulle part, ces novices, ces blancs-becs étrangers à la geste parlementaire !— (Florence Couret Éditorial – Ni meilleures, ni pires – Journal La Croix, page 1, 27 juin 2017)

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin gesta (« choses qui sont rapportées »).

Nom commun 1 Modifier

geste \Prononciation ?\ féminin

  1. Exploit, haut fait.
    • En plusieurs gestes de lui sont granz honurs [éloges] — (source à préciser)
  2. Épopée, chronique, histoire.
    • Ci fait la geste que Turoldus declinet. — (La Chanson de Roland, dernière ligne du ms. d’Oxford. Image disponible sur Wikisource)
    • Il est escrit en la geste Francor. — (idem)
  3. Race, famille.
    • garce de pute geste. — (source à préciser)
  4. Équipage.

VariantesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

  • Anglais : jest, histoire, blague
  • Français : geste, haut fait
  • Espagnol : chiste, histoire, blague

Nom commun 2Modifier

geste \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de gete.

RéférencesModifier

BretonModifier

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté keste
Adoucissante geste
Spirante cʼheste

geste \ˈɡeste\

  1. Forme mutée de keste par adoucissement (k > g).

EspérantoModifier

ÉtymologieModifier

Adverbe composé de la racine gesto (« geste ») et de la terminaison -e (« adverbe ») .

Adverbe Modifier

geste \ˈɡe.ste\    mot-dérivé UV

  1. Gestuellement, par gestes.

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • gesto sur l’encyclopédie Wikipédia (en espéranto)  

RéférencesModifier

Vocabulaire:

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français geste.

Nom commun Modifier

geste \Prononciation ?\

  1. Geste.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 93,7 % des Flamands,
  • 89,2 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]