Voir aussi : Gilet

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1664) Écrit gillet et donné comme mot maghrébin[1] (J. de Thévenot, Relation d’un voyage fait au Levant).
De l’arabe jalikah (« camisole portée par les esclaves chrétiens sur les galères ») dérivé du turc yelek (« gilet ») et qui donne, pour l’espagnol gileco ou chaleco, pour le sicilien gileccu ou cileccu, pour le portugais jaleco.
En français, la terminaison est issue, par substitution de suffixe et croisement de mots vestimentaires tels que corset ou mantelet.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gilet gilets
\ʒi.lɛ\
 
Un gilet. (1)
 
Un gilet en laine. (2)

gilet \ʒi.lɛ\ masculin

  1. (Habillement) Sorte de veste courte sans pans et le plus souvent sans manches qui se porte sur la chemise.
    • Il paraissait presque Parisien avec ses bottes soigneusement cirées, ses gilets jaune soufre, ses redingotes justes, ses riches cravates de soie, ses pantalons à la mode. — (Honoré de Balzac, Les Paysans, 1845, deuxième partie, chapitre premier)
    • Je m’apprête, pour descendre à table. J’endosse un gilet de fantaisie, un vêtement sombre. Je pique une perle à ma cravate. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Il se leva tout à fait, passa la main entre l’échancrure de son gilet et le plastron de sa chemise qui godait, tira les revers de son habit, et s’assura que le nœud de sa cravate n’avait pas été dérangé. — (Octave Mirbeau, Le Colporteur)
    • Monsieur Hector s’était mis à déambuler, les mains aux entournures du gilet. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Si j’étais fabricant de gilets en Kevlar, j’aurais peut-être envie de faire appel à un arachnologue, autrement dit à un spécialiste des araignées. — (Stephen R. Covey, La 3e Voie, Edi8 - First Editions, 2012)
  2. (Habillement) Sorte de vêtement de dessous qu’on porte soit sur la chemise, soit directement sur la peau.
    • Gilet de flanelle, de coton, de laine.
    • Malgré la chaleur, il était engoncé dans une vareuse dont tous les boutons étaient boutonnés, et dont le col mal taillé laissait voir une chemise sale et un chandail kaki. Et en plus, pensa Maillat, il doit avoir un gilet de flanelle sur la peau. — (Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, 1949, réédition Le Livre de Poche, page 92)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


Voir aussiModifier

  • gilet sur le Dico des Ados  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt au français.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gilet
\ˈdʒiː.leɪ\
gilets
\ˈdʒiː.leɪz\

gilet \ˈdʒiː.leɪ\

  1. Veste sans manche. Note : son sens légèrement différent au sens français. Il s’agit d’une veste à haute visibilité ou portée par les employés d’une entreprise.

PrononciationModifier