Étymologie

modifier
De gille.

giller \ʒi.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) (Populaire) Faire gille, se retirer, quitter une place.
    • Allons, vite, qu’on gille — (HAUTEROCHE, Amant qui trompe, dans LE ROUX, Dict. comique)

Prononciation

modifier


Paronymes

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Étymologie

modifier
Dérivé de gillen (pousser des cris).

Nom commun

modifier

giller \Prononciation ?\ masculin

  1. Farce, blague, canular.
    • het is een giller!
      c’est dingue !, il y a de quoi se taper le derrière par terre

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 95,2 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]