Voir aussi : gingembré, Gingembre

Étymologie

modifier
Du moyen français gingembre[1], gingenbre, de l’ancien français gingibre, du bas latin gingiber[2], du latin zingiber, zingiberi, zingiberis, du grec ancien ζιγγίβερις, ziggíberis[2], du pali siṅgivēra Référence nécessaire, du sanskrit शृङ्गवेर, śṛṅgavera – influencé Référence nécessaire par शृङ्गं, śṛṅgaṃ (« corne ») –, issu du tamoul இஞ்சிவேர், iṅcivēr (« racine de gingembre ») Référence nécessaire.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
gingembre gingembres
\ʒɛ̃.ʒɑ̃bʁ\

gingembre \ʒɛ̃.ʒɑ̃bʁ\ masculin

 
gingembre
  1. (Botanique) Plante herbacée vivace originaire d’Inde méridionale de nom scientifique Zingiber officinale qui est cultivée pour son rhizome comestible[3].
    • Le gingembre préfère un sol léger, profond et bien drainé, riche en humus et acide. — (Pierre Nyabyenda, Les plantes cultivées en régions tropicales d’altitude d’Afrique : Cultures industrielles et d’exportation, cultures fruitières, cultures maraîchères, 2006, page 207)
    • Son inspirateur, Bernard Roussel, professeur au Muséum national d’histoire naturelle, s’enthousiasme pour «une épice mythique qui allie le goût de poivre à celui de cardamome ; la maniguette est de la famille du gingembre, il y en a plusieurs variétés de par le monde, c'est une des composantes du pastis». — (Virginie Gomez, Une épice équitable labellisée Ethiopie, 27 avril 2007)
    • Toutes les lettres de sa mère n'ont pas suffi à le convaincre de faire face à son oncle Yushin…, remarqua un vieil homme dont le visage, rongé par la guerre, ne ressemblait plus qu’à la terre labourée d’un champ de gingembre. — (Céline Chevet, Sous les sabots des dieux, 1, 2020)
  2. (Cuisine) (Par métonymie) Rhizome de cette plante, qui est d’un goût épicé et boisé utilisé en médecine et en cuisine.
    • S’il avait encore quelque esprit, quelque instruction, quelque vivacité pour ferrailler agréablement dans la conversation, il pourrait faire quelque illusion ; mais le moins clairvoyant aperçoit tout de suite le marchand de gingembre enrichi qui veut se faire duc. — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • Il y a aussi les Car en Sac, appelés « torpilles » en raison de leur forme, et les fruits et graines enrobés, dont les agrumes, le fenouil, le carvi et le gingembre. — (Jackie Alpers, Desserts multicolores, 2015)
    • Coupez les fruits et le gingembre en tranches très, très fines. Couvrez le tout du jus des deux citrons verts, saupoudrez de sucre et de sel, ajoutez les piments tranchés au préalable et la coriandre en feuilles. Mélangez bien, mettez au frigo deux heures durant et servez frais. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, page 319)
    • Le frigo se remplit en permanence de crevettes, d’œufs, de chou et de gingembre. Un tétrapack de sauce aux prunes trôna sur la table. — (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 80)
    • Le gingembre et d'autres rhizomes de la famille des Zingibéracées, notamment des Curcuma et des Kaempferia (galanga), jouent un rôle dans divers rituels, comme forces bienfaisantes.— (Florence Strigler, L’Alimentation des Laotiens : cuisine, recettes et traditions au Laos et en France, 2011)
    • Au fur et à mesure que l’on avance dans le Moyen Âge, on utilise des épices toujours plus variées, les recueils de recettes français montrant la prédominance du gingembre, souvent associé à la cannelle, comme dans la sauce cameline.— (Patrick Rambourg, (2013). Chapitre premier - L’art culinaire à la fin du Moyen Âge. Dans : P. Rambourg, Histoire de la cuisine et de la gastronomie françaises (pages 23-38). Paris: Perrin)
    • Pour l’entrée, elle a préparé des fines tranches d’œuf de cent ans et une sauce soja relevée de miettes de gingembre finement hâché. — (Qiu Xiaolong, Des nouvelles de la Poussière Rouge, 2013)
  3. (Rare) (Génériquement) Plante du genre Zingiber.
    • [Ce document] nous révèle que parmi les Japonais du IIIe siècle, « des groupes de population sont spécialisés dans la plongée sous-marine et la pêche de mollusques et de poissons » ; « le riz et le millet sont cultivés » : « comme le climat est chaud, les légumes sont mangés crus en été et en hiver » ; qu’« ils ont du gingembre, du gingembre japonais (Zingiber mioga), du poivre japonais sanshô et des agrumes mais ne savent pas comment les cuisiner » ; (...) — (Naomichi Ishige, L’art culinaire au Japon, 2011, page 31)

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier
Traductions à trier
modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe gingembrer
Indicatif Présent je gingembre
il/elle/on gingembre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je gingembre
qu’il/elle/on gingembre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
gingembre

gingembre \ʒɛ̃.ʒɑ̃bʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de gingembrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de gingembrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de gingembrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de gingembrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de gingembrer.

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier
  1. « gingembre », dans Dictionnaire du moyen français (1330-1500), 2010, 4e édition → consulter cet ouvrage
  2. a et b « gingembre », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  3. Noms populaires de Zingiber officinale : en français « gingembre » sur PlantUse
 

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier

gingembre *\Prononciation ?\ masculin

  1. Gingembre ; plante aromatique des Indes.
  2. Gingembre ; son rhizome employé comme condiment.

Références

modifier