FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir gésir.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin gisant
\ʒi.zɑ̃\

gisants
\ʒi.zɑ̃\
Féminin gisante
\ʒi.zɑ̃t\
gisantes
\ʒi.zɑ̃t\
 
Lion gisant (sens héraldique)

gisant \ʒi.zɑ̃\

  1. Qui est couché, étendu.
    • On voyait que la victime avait été frappée au moment où, à genoux devant le tonneau, elle commençait à remplir une bouteille, qui lui avait échappé des mains et qui était gisante à ses côtés. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
  2. (Héraldique) Se dit d'un quadrupède (en particulier un cerf) qui est représenté couché. À rapprocher de couché, dormant, embarroqué, en forme et en repos.
    • Écartelé ; au premier des comtes sénateurs au second de sinople au lion gisant gueule béante d’or ; au troisième d’argent aux trois violettes au naturel posées deux et un ; le quatrième d’azur à la croix pattée d’or, qui est de Claude François Marie Primat → voir illustration « lion gisant »

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gisant gisants
\ʒi.zɑ̃\
 
Les gisants de François II et Marguerite de Foix.

gisant \ʒi.zɑ̃\ masculin

  1. (Sculpture) Statue qui représente le défunt reposant, comme élément décoratif d'un tombeau.
    • Chacun sur son oreiller, elle au fond, moi au bord, rigides comme deux gisants, elle une main sur la poitrine et l'autre sur le ventre comme Catherine de Médicis, moi les bras le long du corps comme Henri II […] — (Réjean Ducharme, L'hiver de force, Gallimard, 1973, page 41)
  2. (Figuré)
    • Cette gisante de 1903 est revêtue d'une chemise de nuit de batiste aux poignets et au col ornés de dentelles ; un tulle diaphane voile imperceptiblement son visage et nimbe ses cheveux, qui paraissent très sombres, par contraste avec la blancheur du linge. Ses mains, entrelacées d'un chapelet, sont jointes sur le haut du ventre ballonné par la péritonite, qui bombe le drap comme si elle attendait encore son enfant. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 47)
    • Je me rappelle la pénombre aigre des chambres désinfectées au crésyl, les gisants de cire au milieu du linge blanc et le geste du prêtre qui ouvre les draps fétides et d'un pouce huilé trace ses croix en marmottant des orémus. — (Jean-François Coatmeur, Des croix sur la mer, Albin Michel, 1991, réédition 2005, page 138)
  3. Partie du brancard d’un chariot, qui porte directement sur l’essieu.

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe gésir
Participe Présent gisant
Passé

gisant \ʒi.zɑ̃\

  1. Participe présent de gésir.
    • Il était là, gisant sur le pavé.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

ItalienModifier

 

ÉtymologieModifier

Du français gisant.

Nom commun Modifier

Invariable
gisant

gisant \Prononciation ?\ masculin invariable

  1. Gisant.