glacʼhar

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen breton glachar.
À comparer avec les mots galar « douleur, souci, affliction » en gallois et cornique et galar « maladie » en irlandais et gaélique dʼÉcosse.

Nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté glacʼhar glacʼharoù
Adoucissante cʼhlacʼhar cʼhlacʼharoù
Durcissante klacʼhar klacʼharoù

glacʼhar \ˈɡlɑːɣar\ masculin

  1. Chagrin, affliction, douleur (morale).
    • Ma ! ur wech e-barzh, e-touesk paotredigoù ha mercʼhedigoù eus e oad, e tisoñje buan Frañsa e cʼhlacʼhar hag a-benn ur pennad e ragache evel ar re all. — (Abeozen, Pircʼhirin Kala-Goañv, Al Liamm, 1986, page 147)
      Bon ! une fois à l’intérieur, parmi les petits garçons et les petites filles de son âge, François oubliait vite son chagrin et au bout d’un moment il babillait comme les autres.
  2. (Par extension) Ruine, perte d'un bien.

DérivésModifier

Moyen bretonModifier

ÉtymologieModifier

(XIVe siècle)[1] Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
À comparer avec les mots galar « douleur, souci, affliction » en gallois et cornique et galar « maladie » en irlandais et gaélique dʼÉcosse.

Nom commun Modifier

glac’har *\Prononciation ?\ masculin

  1. Chagrin, affliction, douleur (morale).

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

  1. Destruction de Jérusalem, p. 357