Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) De glace avec le suffixe -ier.
(Nom 2) Du francoprovençal glacier, de même formation que le précédent.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
glacier glaciers
\ɡla.sje\

glacier \ɡla.sje\ masculin (pour une femme on dit : glacière)

  1. (France) Celui, celle qui prépare et vend des glaces, des sirops, des fruits glacés.
    • Le raisonnement « les éclairs au café sont des choses délicieuses, des choses délicieuses sont vendues chez les glaciers, donc les éclairs au café sont vendus chez les glaciers » est en revanche incorrect. — (Gilles Dowek, La logique, Flammarion, collection « Dominos », 1995, p. 10)
  2. (Arts) Miroitier, fabricant ou vendeur de glaces de verre.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
glacier glaciers
\ɡla.sje\
 
glacier de Perito Moreno

glacier \ɡla.sje\ masculin

  1. (Géographie) Grande masse de glace se formant sur les terres polaires ou en haute altitude.
    • Les glaciers du Spitzberg, bien que très importants, ne débitent pas d’icebergs ; leur conformation ainsi que les fonds réduits de la mer à leur base, ne permettent pas le vêlage d’ice-blocs. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Arrive le dernier réchauffement, coïncidant avec le recul, la fonte des glaciers. Il a peu à peu conduit à un climat plus chaud et plus sec que le climat actuel : le climat xérothermique. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.58)
    • En 1876, Viollet-Le-Duc publie « Le massif du Mont-Blanc », dans lequel il décrit glaciers et moraines, le tout bien illustré par des dessins. — (Sylvain Coutterand et Gérard Nicoud, Les stades de retrait du glacier de l'Arve entre le verrou de Cluses et l'ombilic de Chamonix.(Vallée de l’Arve, Haute-Savoie), Quaternaire, 16, (2), 2005, page 85-94.)
    • Vingt ans plus tard, en octobre 1664, une nouvelle demande est adressée par les chamoniards : "Les glaciers qui avançaient fort en avant sur les terres semables..." (archives départementales). — (Christian Mollier, Du glacier du Mont-Blanc au glacier des Bossons, page 60, Éditions Cabedita, 2000)
    • C'est le géologue H. Heinrich, de Hambourg, qui, scrutant au binoculaire les carottes forées dans les sédiments de l'Atlantique nord, a montré dans les années 1990 que les couches formées d'éléments plus grossiers interstratifiés dans les dépôts plus fins devaient provenir des débris arrachés par les glaciers au substrat rocheux des inlandsis. — (Bernard Francou & ‎Christian Vincent, Les glaciers à l'épreuve du climat, IRD Éditions, 2007, éd. revue en 2010, page 39)

DérivésModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

glacier \Prononciation ?\

  1. Glisser.
    • Par entre .ii. ses quisses li fait ses mains glachier — (Aiol, édition de Normand et Raynaud, page 186.)
    • Le cop si glacha seur l’escu — (L’âtre périlleux, anonyme, manuscrit 1433 français de la BnF)

VariantesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français glacier.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
glacier
\ˈɡlæs.jə(ɹ)\
ou \ˈɡleɪs.jə(ɹ)\
glaciers
\ˈɡlæs.jə(ɹ)z\
ou \ˈɡleɪs.jə(ɹ)z\

glacier \ˈɡlæs.jə(ɹ)\ ou \ˈɡleɪs.jə(ɹ)\ ou \ˈɡleɪ.ʃə(ɹ)\

  1. (Géographie) Glacier.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • glacier sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)