LatinModifier

ÉtymologieModifier

Apparenté  [1] à clades (« désastre ») ; en grec ancien κλαδάσαι, kladásai veut dire « brandir », du radical indo-européen commun *klad-  [2] (« frapper ») qui donne le tchèque kladivo (« marteau »).
Selon X. Delamarre et J.-P. Savignac, le terme provient probablement du gaulois *cladio- par l’intermédiaire de probable de l’étrusque (qui expliquerait le passage du « c » initial à un « g »)[3][4].

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif gladius gladiī
Vocatif gladie gladiī
Accusatif gladium gladiōs
Génitif gladiī gladiōrum
Datif gladiō gladiīs
Ablatif gladiō gladiīs
 
gladii.

gladius \ˈɡla.di.us\ masculin

  1. (Militaire) Glaive, épée.
    • gladium educere e vagina — (Cicéron, Inv., 2, 4, 14)
      tirer l’épée du fourreau.
    • recondere gladium in vaginam — (Cicéron, Inv., 2, 4, 14)
      remettre l’épée dans son fourreau.
    • ignem gladio scrutare.
      attiser le feu avec le glaive (mettre de l’huile sur le feu)
  2. (Figuré) Meurtre, mort.
  3. (Agriculture) Coutre de la charrue.
  4. (Ichtyologie) Espadon.

VariantesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Voir aussiModifier

  • gladius sur l’encyclopédie Wikipédia (en latin)  

RéférencesModifier

  • « gladius », dans Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 (page 714)
  • [1] « gladius », dans Charlton T. Lewis et Charles ShortA Latin Dictionary, Clarendon Press, Oxford, 1879 → consulter cet ouvrage
  • [2] Julius Pokorny, Indogermanisches Etymologisches Woerterbuch, radical *kel-, klād
  • [3] : Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), page 117
  • [4] : Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, 2004 ISBN 978-2729115296, page 148 et 180