FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de gland et -er.

Verbe Modifier

glander \ɡlɑ̃.de\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Agriculture) Manger des glands (en parlant des cochons), ramasser des glands.
  2. (Argot) Faire.
    • Il fallait encore gagner du temps mais, cette fois, je perdis pied :
      – Hein, dis donc, hé ! au fait, le moine maudit, qu'est-ce qu'il glandait, ce nase, ce radis noir, ce foutu ratichon ?
      — (Frédéric-H. Fajardie, « Panne sèche », dans Chrysalide des villes, Paris : Manitoba-les Belles lettres, 1999)
  3. (Argot) Rester à ne rien faire, ou dans un sens plus large, à ne pas travailler, ne pas être productif.
    • Il glande tous les weekends chez lui.
    • Fais tes devoirs au lieu de glander devant la télévision !

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

De glandus (« gland »).

Verbe Modifier

glander \Prononciation ?\ intransitif (voir la conjugaison)

  1. Produire des glands (en parlant des arbres).
  2. Ramasser des glands.

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier