glyptothèque

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) Du grec ancien γλυπτός, gluptós (« gravé ») et θήκη, thêkê (« boite, thèque »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
glyptothèque glyptothèques
\ɡlip.tɔ.tɛk\
 
Glyptothèque de Munich.

glyptothèque \ɡlip.tɔ.tɛk\ féminin

  1. (Sculpture) Musée de pierres gravées ou de sculptures.
    • La glyptothèque de Munich à été fondée à la demande du roi Louis 1er.
    • A Munich d’abord, apparut une glyptothèque (1815) puis une galerie de peintures (1826) qui allaient faire école dans toute l’Europe et aux USA. — (Béatrice de Andia, Caroline François, Aloys Klaeylé, Les musées parisiens: histoire, architecture et décor, 2004)
  2. Collection de pierres gravées (et par extension de sculptures).

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier