FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien γοητής, goêtês (« pleureur »), le sens de « magicien » est celui de grec ancien γόης, goês (« enchanteur »), γοητεύω, goêteuô (« enchanter, charmer, proférer des paroles magiques »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
goète goètes
\ɡɔ.ɛt\

goète \ɡɔ.ɛt\ masculin

  1. (Désuet) Pleureur professionnel.
  2. Magicien.
    • Parmi eux était un goète juif ou samaritain, nommé Simon , qui, par une prétendue magie, avait captivé le peuple. — (Ferdinand Fontanès, Histoire de l'établissement et de la direction de l'église chrétienne par les apôtres, vol.1, page 49, Abraham Cherbuliez, 1836)
    • L'action du Christ ne répond pas à la définition du goète. Un homme qui enseigne la vertu ne peut pas être un goète. — (La "démonstration évangélique" d'Eusèbe de Césarée, 2009)
  3. (Par extension) Charlatan, imposteur.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  • Viara Timtcheva, Magie et magicien dans l'imaginaire méditerranéen et slave, L’Harmattan, 2011, p.45