Étymologie

modifier
De goitreux, du et Valais. Dans les Alpes, la population isolée des vallées était beaucoup plus souvent atteinte de désordres mentaux et physiques comme le crétinisme, liés à la carence en iode. Les expressions de « crétin des Alpes » et « goitreux du Valais » proviennent des premières descriptions historiques faites dans ces régions.

Locution nominale

modifier
Invariable
goitreux du Valais
\ɡwa.tʁø dy va.lɛ\

goitreux du Valais \ɡwa.tʁø dy va.lɛ\ masculin

  1. Individu atteint de crétinisme.
    • Les « Lettres valaisanes  » à La Croix ont démontré d’une manière incontestable la supériorité morale des catholiques sur les protestants de la Suisse; la lettre en particulier sur les crétins et les goitreux du Valais, établissant, d’après la statistique, que sur les 22 cantons suisses, 18 en possèdent proportionnellement plus que le Valais, a pu convaincre d’erreur ou de mensonge ceux qui s’attardent à soutenir qu’au point de vue intellectuel, le Valais est un pays très arriéré— (La Croix , 22 septembre 1897.)
    • Face aux goitreux du Valais, Albert de Montémont, en 1821, oscille entre dégoût et compassion : « La plupart des hommes et des femmes, des garçons et des filles ont des goitres énormes qui affligent la vue et resserrent le cœur », écrit-il.— (Isabelle Paresys, Paraître et apparences en Europe occidentale du Moyen Âge à nos jours, 26 février 2008.)
  2. Idiot.

Variantes orthographiques

modifier

Synonymes

modifier

Voir aussi

modifier