BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen breton golfaz[1], composé de golcʼh (« lavage ») et de baz (« bâton »), gwalcʼh et bazh en breton moderne.

Nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel 1 Pluriel 2 Pluriel 3
Non muté golvazh golvazhioù golvizhi golvizhier
Adoucissante cʼholvazh cʼholvazhioù cʼholvizhi cʼholvizhier
Durcissante kolvazh kolvazhioù kolvizhi kolvizhier
 
Ur cʼholvazh (« un battoir »)

golvazh \ˈɡɔlvas\ féminin

  1. Battoir (de lavandière).
    • Honnez a oa he zeod ʼvel eur holvaz. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Première partie - Le langage figuré, 2e édition revue et augmentée 1970, page 43)
      Celle-là avait une langue comme un battoir (large et grosse).
    • Kroget he doa da vat en he labour kanniñ, hag hi da skeiñ ponner àr an dilhad lous get he golvazh èl ma sko ar gov get e vorzhol àr an annev. — (Iwan ar Fur, Ar vantell, in Al Liamm, niv. 403 , Meurzh-Ebrel 2014, page 25)
      Elle avait entamé pour de bon son travail de lessive, et elle frappait lourdement sur le linge sale avec son battoir comme le forgeron frappe avec son marteau sur l’enclume.

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499