FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (Date à préciser) Du latin govesium (« cépage de vigne à vin »)[1]
(Nom commun 2) (Date à préciser) Du latin gubia (« gouge ») et sa variante guvia, à cause de la forme de la spathe enveloppant l'épi floral.
(Nom commun 3) Du bas latin guoga ou goia d’où est venu egohine ; lui-même du vieux-francique *Qo (« couper »)[2]
(Nom commun 4) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
(Nom commun 5) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

NotesModifier

Certains auteurs proposent une aphérèse du latin anguis ou une apocope de pergois (ou pragois) elle-même obtenue après ellipse de couteau pergois. [3]

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
gouet gouets
\gwɛ\
 
gouet blanc

gouet \ɡwɛ\ masculin

  1. (Œnologie) Variante de gouais (uva rabuscula).

SynonymesModifier

Variantes orthographiquesModifier

VariantesModifier

DérivésModifier

HyponymesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
gouet gouets
\gwɛ\
 
Gouet serpentaire

gouet \ɡwɛ\ masculin

  1. (Botanique) Plante vivace à tubercule, de la famille des aroïdes, souvent nommée aussi arum.
    • Ce fait a été observé dans le gouet d’Italie, par M. Lamarck […] — (François Rozier, Nouveau cours complet d'agriculture théorique et pratique, 1809, à Paris chez Deterville, p. 392)
    • Les Aroïdées habitent généralement les lieux humides, marécageux, et les bois très-ombragés; elles sont presque toutes âcres, même vésicantes. On distingue dans cette famille le Gouet ou Pied-de-veau (Arum L.), le Calla et l’Acorus. — (J.-P. Lamouroux, Précis de Phytographie ou d'Histoire Naturelle des plantes, Paris, 1828, page 333)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

HyponymesModifier

HyperonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
gouet gouets
\gwɛ\
 
Deux gouets

gouet \ɡwɛ\ masculin

  1. (Agriculture) Grosse serpe, parfois à long manche, pour défricher, élaguer, etc.
    • Ceux-ci avaient leur place, une fois pour toutes, suspendus aux clayonnages des murs : la serpe tranchante comme un rasoir pour la rame et les bourrées, le lourd gouet de fer à mincer la charbonnette, et cotret, le long gojard à manche pour approcher l’épine noire et débroussailler et puis la grosse panoplie […] — (les Bauchetons de Puisaye)
  2. (Viticulture) Couteau à lame fixe de certaines régions.
    • Ces tâches souvent pénibles étaient exécutées manuellement […] : gouet pour l’épointage des échalas, […] — (Georges Bertheau, Vieux métiers et pratiques oubliées à la campagne, A CONTRARIO, 2005, p. 105)

VariantesModifier

  • goua, goui, goye (\ɡɔj\) dans certains français régionaux, berrichon, franco-provençal, wallon, etc.

SynonymesModifier

serpe :

petit couteau :

DérivésModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 4Modifier

Singulier Pluriel
gouet gouets
\gwɛ\
 
Trois exemples de gouets.

gouet \ɡwɛ\ masculin

  1. (Bourgogne) Étui plein d’eau contenant la pierre à aiguiser.
    • Ils avancent en cadence, versant l’andin d’un grand geste magnifique ; par moments, ils se redressent tous ensemble, mettent la lame en l’air, passent tous le bras gauche sur le dos de la lame comme on prend un camarade par l’épaule et, de la main droite, sortent la pierre du gouet, cet étui de corne, de bois ou de cuir où elle est maintenue humide par une poignée d’herbes mouillées. — (Henri Vincenot, La Billebaude, 1978, p. 183)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 5Modifier

Singulier Pluriel
gouet gouets
\gwɛ\
 
gouet ou vide-buée

gouet \ɡwɛ\ masculin

  1. (Rare) (Sarthe) Récipient muni d’un long manche servant à prélever un liquide.
    • Ici en Sarthe, les termes «gouet» ou «vide-buée» sont utilisés. Le vide-buée sert à la lessive du linge. Le gouet sert à tout, de l’eau au purin. — (outils anciens - arts populaires, forum)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • gouet sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  1. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de Seine-et-Marne, Paris, 1954
  2. Antoine Court de Gébelin, Monde primitif analysé et comparé avec le monde moderne, tome cinquième, à Paris chez Durand, 1787, p. 517
  3. Œuvres de Rabelais, à Paris chez dalibon, 1823, p. 78
  4. Rémy NAINSOUTA, Ecrits créoles, chez KARTHALA, 2004, p. 156

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Diminutif de goi. [1]

Nom commun Modifier

gouet \Prononciation ?\

  1. Serpe assez forte pour tailler les paisseaux, faire les fagots.
    • Icelluy Perrot prist un gouet qui estoit a sa courroie. — (Godefroy, Arch. JJ 160, pièce 149, 1405)

RéférencesModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin guttus et du grec ancien χώθων (« coupe des Lacédémoniens »)[1]

Nom commun Modifier

gouet \Prononciation ?\

  1. (niçois) (Menton) Verre, gobelet.

VariantesModifier

RéférencesModifier