FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) De gouille.
Du gallo gouell (« repos ») ayant donné le gallo gouil, goel (« eau dormante, boue ») [1]
(Nom commun 2) De l’ancien français gouy, gouis, gouix [2]

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
gouilla gouillas
\gu.ja\

gouilla \ɡu.ja\ masculin

  1. (Forez) (Franche-Comté) (Dauphiné) (Génériquement) Étendue d’eau stagnante plus ou moins boueuse, petite mare.
    • Dans le Royans on emploie le mot de gouilla alors que dans les Chambarans on dit gabot. — (Chantal Hugouvieux, le nouveau lexique dauphinois)
  2. (Berry) : Fossé insalubre.
    • Car s’il n'y a plus de flotte, ça va être quoi le canal ?, interroge Gérard Foultier, adjoint à la mairie de Bigny. Un nid à moustiques ! Un gouilla comme on dit dans le Berry, un fossé insalubre. — (actualités du Berry)

SynonymesModifier

  • (dauphinois des Chambarans) gabot

Quasi-synonymesModifier

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
gouilla gouillas
\gu.ja\

gouilla \ɡu.ja\ masculin

  1. (Forez) Serpe, serpette. [3]

NotesModifier

La transmission populaire orale est sans doute à l’origine de cette variante orthographique. La confusion phonologique entre les mots gouil, gouy et gouel dans les dialectes locaux explique la localisation régionale.

SynonymesModifier

Variantes orthographiquesModifier

RéférencesModifier