FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1354) Origine obscure.
Son premier sens, « qui mange avec avidité ; qui aime les bons morceaux » fait qu'il est difficile de le rattacher à gourmet (qui a une spécialisation œnologique et ne prend le sens de « gourmand » que beaucoup plus tard) avec un changement de suffixe sous l'influence de friand. Il faut partir de l’étymon groom et du sens de « valet » (→ voir gourmet) et songer à une évolution sémantique comparable à celle que présente goinfre.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin gourmand
\ɡuʁ.mɑ̃\

gourmands
\ɡuʁ.mɑ̃\
Féminin gourmande
\ɡuʁ.mɑ̃d\
gourmandes
\ɡuʁ.mɑ̃d\

gourmand masculin

  1. Qui mange avec avidité et parfois avec excès.
    • Un polisson gourmand.
    • Une caille, une grive gourmande.
    • Il est gourmand de gibier, de fruits, de confitures.
  2. Qui aime faire bonne chère. Qui recherche le plaisir de manger des mets succulents, des sucreries, des friandises. (En cette acception il se rapproche du sens de gourmet sans toutefois se confondre avec lui)
    • Un chanoine gourmand et jovial.
  3. (Figuré) Avide de satisfactions sensuelles ou d'avantages quelconques.
    • Des lèvres gourmandes.
    • Gourmand d’honneurs, de louanges, d'avantages en nature.
    • Trop gourmand (dans une transaction) qui veut plus d'argent, plus que sa part normale. Dans le partage des bénéfices, il s’est montré trop gourmand.
  4. (Jardinage) Se dit des branches d’un arbre fruitier, d’un arbuste ou d’une plante qui poussent avec trop de vigueur et qui absorbent la nourriture des autres branches.
    • Branches gourmandes.
  5. (Jardinage) Nom vulgaire des stolons.
  6. Qui est apprécié des gourmands ou des gourmets. — Note : Par métonymie de destination.  [1]
    • Nourries au foin, les biquettes ne donnaient pas un lait aussi savoureux et parfumé. Rien ne valait les pâtures gourmandes du printemps et de l'été. — (Jérôme Deliry, L'Héritage de Terrefondrée, Éditions Calmann-Lévy, 2013, chap. 6)
    • Région gourmande. Tables gourmandes.
    • Un plat gourmand. Une spécialité gourmande du Berry.

SynonymesModifier

(Qui mange beaucoup)
(Qui aime la bonne chère)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
gourmand gourmands
\ɡuʁ.mɑ̃\

gourmand \ɡuʁ.mɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : gourmande)

  1. Personne qui aime la nourriture.
    • Porthos est un gourmand sympathique.
    • Et pourtant Elhamy est un gourmand, qui ne mangerait pas aussi souvent au restaurant, si sa femme savait mieux l’allécher ici. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
gourmand gourmands
\ɡuʁ.mɑ̃\

gourmand \ɡuʁ.mɑ̃\ masculin

  1. (Jardinage) Branche d’un arbre fruitier, d’un arbuste ou d’une plante qui pousse avec trop de vigueur et qui absorbe la nourriture des autres branches.
    • La présence de gourmands ou de picots entraîne la formation d’un petit nœud dégradant l’esthétisme du bois. — (Emmanuelle Brunin, Christophe Heyninck et Delphine Arnal, Carnet d’assistance pour l’évaluation qualitative des bois sur pied et abattus, Forêt wallonne, 2012, ISBN 2-9600251-6-4)
    • Laisser son jardin à l’abandon, c’eût été le perdre un peu déjà, commencer à s’en détacher. Aussi les allées n’avaient pas un brin d’herbe ; pas de gourmand aux rosiers. — (Alphonse Daudet, Maison à vendre, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, page 188)
    • D’abord ils taillèrent très long, ce qui éteignait les yeux de la base ; puis trop court, ce qui amenait des gourmands ; et souvent ils hésitaient, ne sachant distinguer les boutons à bois des boutons à fleurs. — (Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, Lemerre, Paris, 1881)
    • Un jardinier sans expérience remplaçait l’ancien depuis peu, et le jardin, abandonné durant deux mois, offrait beaucoup à faire. Des rosiers étaient mal taillés ; certains, à végétation puissante, restaient encombrés de bois mort ; d’autres, grimpants, croulaient, mal soutenus ; des gourmands en épuisaient d’autres. — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 120)
    • C’est souvent dans son jardin que je la revois, pinçant un gourmand de fraisier, émondant des fleurs fanées ou des rameaux superflus, redressant un tuteur ou cousant dans un fauteuil, bien protégée par une ombre légère. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 164)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français gourmand.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gourmand
\Prononciation ?\
gourmands
\Prononciation ?\

gourmand

  1. Goinfre, glouton, goulu.
  2. Gourmet, gastronome, dégustateur.

NotesModifier

Le mot anglais a évolué dans le sens de l’excès de nourriture tandis que le mot français est devenu plus associé à des goûts raffinés pour les aliments.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC BY-SA 3.0 : gourmand.