Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1120) De goutte (du latin gutta) avec le suffixe -ière.

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin gouttier
\ɡu.tje\
gouttiers
\ɡu.tje\
Féminin gouttière
\ɡu.tjɛʁ\
gouttières
\ɡu.tjɛʁ\

gouttière \ɡu.tjɛʁ\

  1. Féminin singulier de gouttier.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
gouttière gouttières
\ɡu.tjɛʁ\
 
Une gouttière protégeant la porte d’un petit bâtiment de ferme finnois à Puolanka.
 
Une descente de gouttière à Saint-Jacques-de-Compostelle.

gouttière \ɡu.tjɛʁ\ féminin

  1. (Architecture) Petit canal placé au bord des toits et par où les eaux de pluie s’écoulent.
    • Maintenant il pleut. J’entends l’eau qui ruisselle des gouttières, et qui fouette les vitres de ma chambre. — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Elle ne savait pas que, sur la terrasse des maisons, la pluie fait des lacs quand les gouttières sont bouchées. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Bref, nous avions fini le litre, assis sur une grosse souche, avec la fameuse couverture pendue aux branches, qui pissait l’eau comme une gouttière. — (Georges Bernanos, Nouvelle Histoire de Mouchette, Plon, 1936)
    • L’eau qui coule de la gouttière. — Les gouttières qui se déversent sur la tête des passants.
  2. (Par extension) (Familier) Le toit même. — Note : Dans ce sens, on le met ordinairement au pluriel.
    • Se promener sur les gouttières.
    • Des chats qui se battent dans les gouttières.
    • Un chat de gouttières : Un chat d’espèce commune.
  3. (Par analogie) Canal permettant l’écoulement d’un liquide quelconque.
    • Pantalon avec gouttière.
    • La masse des enfants se précipite sans cesse autour de la grande cuve qui tourne sur elle-même, pour guetter le moment où les valves ouvertes, tandis que l’air pénètre en sifflant à l’intérieur des cuiseurs, arrive la vague de sirop bouillant, qui coule le long des gouttières comme un fleuve blond. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d’or, Gallimard, 1985)
  4. (Automobile) Rainure dissimulée permettant à l’eau de s’écouler autour des portières des automobiles.
  5. (Reliure) Coupe creuse qu’on donne à la tranche du livre opposée au dos.
  6. (Chasse) Fentes ou raies creuses qui sont le long des bois de la tête du cerf, du chevreuil, etc..
  7. (Anatomie) Certains enfoncements que présentent les os.
    • Les gouttières des malléoles.
    • La gouttière sagittale.
  8. (Chirurgie) Appareil destiné à maintenir dans l’immobilité un membre brisé ou malade pendant le temps nécessaire à la guérison.
  9. (Botanique) Certains enfoncements végétaux.
    • Creusé en gouttière : Qui a sur sa longueur et d’un seul côté un demi-canal, une espèce de rainure.
    • Pétiole creusé en gouttière.
  10. (Imprimerie) (Typographie) Espace entre les poses.

SynonymesModifier

(Imprimerie) (Typographie) Espace entre les poses.

ComposésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

(Architecture) Canal en bordure de toit
(Reliure) Forme de la tranche
  •   gouttière figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : livre.

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
gouttière gouttières
\ɡu.tjɛʁ\

gouttière \ɡu.tjɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : gouttier)

  1. (Vieilli) (Familier) Grande buveuse d’eau-de-vie.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier