Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin gubernare.

Verbe Modifier

gouverner \ɡu.vɛʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Diriger une embarcation à l’aide d’un gouvernail.
    • Vers 13 heures, je hisse la trinquette et le tourmentin et, comme le vent augmente, j'amène la grand'voile et laisse le Firecrest se gouverner seul sous voilure avant. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Gouverner un vaisseau, une barque.
    • (Absolument) Gouverner au plus près.
    • Gouverner à la lame, fuir vent arrière par un gros temps, pour éviter de recevoir des lames.
    • (Figuré) C’est lui qui gouverne la barque, c’est lui qui a la conduite de l’entreprise.
    1. (Par extension) Se dit de l’embarcation elle-même.
      • Ce bâtiment, ce bateau est désemparé, il ne gouverne plus.
      • Gouverner sur son ancre, se dit lorsqu’un vaisseau étant au mouillage, dans une rivière, l’action du courant lui imprime des mouvements de rotation.
  2. (Figuré) Conduire un moyen de transport.
    • Gouverner un cheval, un attelage.
    • Gouverner un ballon, un avion.
  3. Diriger la conduite de choses ou de personnes.
    • Si le succès de sa morale n'a pas égalé le triomphe de sa politique, c'est qu'il est plus difficile, comme il est plus beau, d'améliorer les hommes que de les gouverner. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Cependant les femmes de Lima gouvernent les hommes parce qu’elles leur sont bien supérieures en intelligence et en force morale. — (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Ce n'est rien d'ordonner des actes, si préalablement on n'est pas maître des pensées ; pour gouverner le monde des corps, il faut dominer celui des esprits. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.262)
    • Il s’est toujours gouverné sagement.
    • (Absolument) Les ministres gouvernent sous leur responsabilité.
  4. Diriger un pays ; régner.
    • Martov ne condamnait pas la révolution d'Octobre, mais la monopolisation du pouvoir par le Parti bolchévique et sa façon de gouverner, la « commissariocratie ». — (Jean Elleinstein, D'une Russie à l'autre: vie et mort de l'URSS, éd. Messidor/Éditions sociales, 1992, page 143)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. Apporter des soins à une chose pour la maintenir en bon état, pour qu’elle ne périsse pas.
    • […], et il serait à préférer qu'on le construisît ainsi que le fourneau d'une forme carrée plutôt que ronde; cette disposition convient mieux pour l'ajustement dans les douves de la chaudière ; le feu est plus facile à tiser et à gouverner ; […]. — (R. O'Reilly, « Description d'un Alambic avec des Chaudières de bois pour économiser le combustible, ainsi que d'un appareil distillatoire pour rectifier l'esprit-de-vin (alcool) » , dans les Annales des arts et manufactures ou mémoires technologiques, tome 5, Paris : Imprimerie des Annales, s.d., p. 142)
    • Il s’entend à gouverner le vin, à gouverner une cave.
    • Cette fille de ferme gouverne bien la basse-cour.
  6. (Grammaire) Régir.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

 (information à préciser ou à vérifier)

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier