FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Déverbal sans suffixe de grésiller [1] → voir grêle de grêler.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
grésil grésils
\ɡʁe.zil\

grésil \ɡʁe.zil\ masculin

  1. (Météorologie) Petite grêle fort menue et dure.
    • Deux silhouettes se profilaient à travers le grésil. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)
    • Ce n’est pas de la neige qui tombe, c’est du grésil.
    • La nuit était claire, les étoiles avivées de froid ; la bise piquait, et un fin grésil, glissant sur les vêtements sans les mouiller, gardait fidèlement la tradition des Noëls blancs de neige. — (Alphonse Daudet, Les trois messes basses, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, réédition Le Livre de Poche, 1974, page 197)
    • Le grésil tambourine sur le granit, s’accumule déjà dans les fissures et sur les vestes. — (Samivel, L’amateur d’abîmes, 1940, réédition Le Livre de Poche, page 161)
    • Des gerbes de grésil rayent l’air, s’éparpillent contre les parois, rejaillissent en feux d’artifice, accumulent un caviar blanchâtre dans les angles et les rainures. — (Samivel, L’amateur d’abîmes, 1940, réédition Le Livre de Poche, page 162)
  2. Granules formés de neige et de cristaux de glace.
  3. (Par métonymie) Bruit semblable à celui d’une précipitation de ce météore.
    • Mais rien de plus, rien d’autre encore. Ni ces longues rumeurs d’ailes qui s’endorment, ni ce grésil incessant de cisailles si ténu qu’il échappe à ceux dont l’ouïe n’est pas restée sauvage… — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
grésil grésils
\ɡʁe.zil\

grésil \ɡʁe.zil\ masculin

  1. Variante de groisil.

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • grésil sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier