Voir aussi : grele, grelé, grêle

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De grêle.

Adjectif Modifier

grêlé

  1. (Par analogie) (Familier) Qui a beaucoup de marques de petite vérole ou d'une autre maladie créant des cavités sur la peau.
    • Le second arpente la passerelle de commandement. L’écumoire de son visage grêlé m'apparaît de temps en temps dans la lueur verte du feu de tribord. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 147)
    • Sourire narquois sur une face grêlée par l'acné, le jeune agita les clés devant le visage impassible de Dolorès. — (David Goudreault, Ta mort à moi, Stanké, Montréal, 2019, page 179)
  2. (Par analogie) (Familier) Marqué de taches de rousseur.
    • L’œil est plus vert, mais le visage un peu grêlé, comme le sien (sa mère disait : « Une tache par baiser, je t’ai trop embrassée quand tu étais petite »). — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Le Livre de Poche, page 169)
  3. Grillé
    • On appelle à Metz pois grêlés , des pois que les enfans font griller fur la poêle à feu, comme on grille les châtaignes dans une poêle pertuiséée à la façon d'un crible. Et je ne doute point que le mot de grêler, en cette signification, ne vienne de grêle, qui fe dit en Anjou pour un crible — (Le Duchat, cité par Gilles Ménage)

PrononciationModifier

RéférencesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe grêler
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
grêlé

grêlé \ɡʁe.le\

  1. Participe passé masculin singulier de grêler.

AnagrammesModifier