grêler sur le persil

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale Modifier

grêler sur le persil \ɡʁe.le syʁ lə pɛʁ.sil\ ou \ɡʁe.le syʁ lə pɛʁ.si\ (se conjugue → voir la conjugaison de grêler)

  1. (Figuré) (Désuet) Exercer son autorité, son pouvoir, ses talents, sa critique contre les gens faibles, ou sur des choses qui n’en valent pas la peine.
    • Le vieux Beaujon, qui vient d’acheter l’hôtel de Pompadour, est au-dessous d’une épigramme ; il est si ras-terre et si platement bénêt, que personne n’a le courage de s’en moquer ; ce serait grêler sur le persil. — (Marquise de Créquy, Souvenirs de la Marquise de Créquy de 1710 à 1803, Garnier frères, libraires éditeurs, 1873, page 163.)
    • À la bonne heure ; qu’un roi fasse des épigrammes contre les rois, cela peut même aller jusqu’aux ministres ; mais il ne devrait pas grêler sur le persil. — (Voltaire, Correspondance : année 1751, Garnier, page 337.)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (grêler sur le persil), mais l’article a pu être modifié depuis.