Français modifier

Étymologie modifier

(Date à préciser) Formé à partir du mot grabat avec le suffixe -aire[1], provenant du latin classique grabatus (« méchant lit »), du grec ancien κράβατος (« lit de malade »).

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
grabataire grabataires
\ɡʁa.ba.tɛʁ\

grabataire \ɡʁa.ba.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui qui est malade et qui ne peut plus quitter son lit.
    • Une grabataire.
    • Cet hôpital regorge de grabataires.
    • Le père avait peu compté sur ce discours que l’affreux aspect de la grabataire n’aurait pu lui faire prévoir. — (Léon Bloy, À la Table des Vainqueurs, dans Sueur de sang, 1893)
    • La lumière frisante de cette fin d’après-midi accrochait subrepticement quelques transparences dans sa robe, à en émoustiller un grabataire. — (Antoine de Caunes, C’est beau mais c’est triste, 1998)

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

  •   grabataire figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : lit.

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
grabataire grabataires
\ɡʁa.ba.tɛʁ\

grabataire \ɡʁa.ba.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui est malade et qui reste dans son lit, cloué au lit.
    • Un homme grabataire.

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier