FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Incertaine: l'italien garbuglio, de garbugliare, « embrouiller », ou le vieux français grabouille?

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
grabuge grabuges
\ɡʁa.byʒ\

grabuge \ɡʁa.byʒ\ masculin

  1. (Familier) Querelle bruyante entraînant du désordre.
    • Non, il y a du grabuge, répondit Rigou en touchant de son index droit la main que lui tendait Soudry; […]. — (Honoré de Balzac, Les Paysans, 1823)
    • Allons, il y a du grabuge ; je parie que c’est encore François qui se rebiffe. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • À l’heure où nous en sommes, il y avait précisément du grabuge au château, et l’on échangeait à table, ou après dîner, dans les coins, des expressions très peu propres à former l'oreille d'une enfant. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 37)
    • Après, j’ai l’intention de rester dans les parages pendant une semaine ou deux avant de repartir, c’est-à-dire, à moins qu’il n’y ait du grabuge. — (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 23)

TraductionsModifier

RéférencesModifier