FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Dénominal de grâce. Note : s'écrit sans accent circonflexe bien que grâce en porte un.

Verbe Modifier

gracier \ɡʁa.sje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Droit) Faire grâce à un condamné, commuer ou remettre sa peine.
    • Le chef de l’État s’est refusé à gracier cet assassin.
    • Le roi vous fait donc grâce ?
      — Non, dit le duc, et je ne crois pas que Louis XIII ait plus jamais l'occasion de gracier ou d'enfermer qui que ce soit.
      — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de grace avec le suffixe -ier[1].

Verbe Modifier

gracier \Prononciation ?\

  1. Remercier.

VariantesModifier

SynonymesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

  1. Hilaire Van DaelePetit Dictionnaire de l’ancien français, Garnier, 1940 → consulter cet ouvrage