FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Forme collatérale de grader, du latin scholastique graduare dérivé de gradus.

Verbe Modifier

graduer \ɡʁa.dɥe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Science) Diviser par degrés d’égale longueur.
    • J'aurais pu croire qu'ils jouaient au mistigri si je n'avais su que mon père s'était mis en tête d'expliquer au jardinier l’échelle de Mohs qui gradue les minéraux selon leur dureté, de un (le talc) à dix (le diamant). — (Jean-Pierre Milovanoff, Russe blanc, Éditions Julliard, 1995)
    • Graduer un thermomètre, un baromètre, les cercles d’une sphère, les cartes de géographie, une échelle.
    • Adjectivement, Thermomètre gradué.
    • Verre gradué.
  2. Augmenter par degrés.
    • Graduer le feu, dans une opération de chimie.
    • Graduer les peines, dans un code criminel.
    • Graduer les remèdes, dans un traitement.
    • Graduer les exercices d’un apprentissage.
    • Cours de thèmes gradués.
    • Cet artiste doit graduer, graduer ses effets.
    • Graduer l’intérêt, dans un ouvrage dramatique, dans un poème, dans un roman.
  3. Pourvoir d’un grade dans quelqu’une des facultés de droit, de médecine, etc.
    • Se faire graduer en théologie.
    • Il a été gradué à la faculté de Paris.

DérivésModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier