FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Sens 1 : de grain.
Sens 2 : de graine.

Verbe 1 Modifier

grainer \ɡʁe.ne\ ou \ɡʁɛ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner du grain à, en parlant d'une surface, comme le cuir, ou un métal.

Verbe 2Modifier

grainer \ɡʁe.ne\ ou \ɡʁɛ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire des graines.
    • Toutes les herbettes
      Qui sont dans les champs,
      Fleurissent et grainent
      Le jour de la Saint-Jean.
      — (Contes populaires et légendes de Guyenne et de Gascogne, Les Presses de la Renaissance, 1976, page 359)
  2. (Par analogie)
    • S'ils sont de nous, les êtres ne sont pas faits pour nous. Pour avoir existé, il suffit que je graine. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 93)
  3. Manger, casser la graine.
    • Puisque de toutes façons on grainait le soir ensemble, en compagnie de Pierre et de Lucien, on se verrait quand même pas mal! — (Albert Simonin, Le cave se rebiffe, Série noire, 1954, page 196)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  • Jean-François Michel, Dictionnaire des expressions vicieuses usitées dans un grand nombre de départemens et dans la ci-devant Province de Lorraine, Nancy, 1807.