FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de grange avec le suffixe -age

Nom commun Modifier

grangeage \ɡʁɑ̃.ʒaʒ\ masculin

  1. (Ancienne coutume) Manière de donner une terre à bail, en prenant pour la rente moitié de ce qui y sera produit
    • Et ne pourront [les bourgeois de Lyon] prendre à ferme ou grangeages aucuns biens dans le plat pays, à peine d’être déchus dudit privilége [l'exemption des tailles pour leur habitation de campagne] — (Déclaration du roi, 6 août 1669.)
    • Le passage du grangeage au fermage est caractéristique du renouveau qui en 1657 semble animer la rente foncière, après la crise de la Fronde, laquelle avait déclenché dans le système d’exploitation des terres un retour frileux aux techniques archaïques du métayage. — (Josette Garnier, Bourgeoisie et propriété immobilière en Forez aux XVIIe et XVIIIe siècles, Centre d’études foréziennes, 1982, page 445.)

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier