granivore

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin granum (« grain ») et -vore (« avaler, dévorer »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
granivore granivores
\ɡʁa.ni.vɔʁ\
Un pigeon granivore.

granivore \ɡʁa.ni.vɔʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Zoologie) Qui se nourrit de grains.
    • Enfin s’il veut ranger les gallinacés à la classe des granivores, et que dans le nombre et la structure de leurs estomacs et de leurs intestins, il croit voir clairement qu’ils sont en effet destinés à se nourrir de graines et d’autres matières végétales ; comment s’expliquera-t-il à lui-même cet appétit de préférence qu’ils montrent constamment pour les vers de terre, et même pour toute chair hachée, cuite ou crue, à moins qu’il ne se persuade que la Nature ayant fait la poule granivore par ses longs intestins et son double estomac, l’a faite aussi vermivore, et même carnivore par son bec un tant soit peu crochu […]. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Le Coq », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 1103.)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
granivore granivores
\ɡʁa.ni.vɔʁ\

granivore \ɡʁa.ni.vɔʁ\ masculin

  1. Animal qui se nourrit de grains.
    • Les granivores.
    • Domestique comme le canari, élevé à la ferme comme la poule, ou sauvage comme le chardonneret, le granivore ne connaît qu’un seul menu : des graines ! — (Isabelle Fougère, Dis-moi ! C’est quoi ?, 2013)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (granivore), mais l’article a pu être modifié depuis.