gratification

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1362) Du latin classique gratificatio (« bienfaisance »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gratification gratifications
\ɡʁa.ti.fi.ka.sjɔ̃\

gratification \ɡʁa.ti.fi.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Don, libéralité qu’on fait à quelqu’un ; récompense surérogatoire.
    • Telles furent les paroles que l’escorte proféra ; car tous attendaient pareilles gratifications aux dépens des serviteurs et des favoris du roi Richard, si toutefois ils ne les avaient pas déjà reçues, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le vice-chancelier Maupeou manda Mme Calas et ses compagnons d'infortune; il leur annonça lui-même les dons du roi. […]. On leur avait dit que si le roi leur accordait une gratification, c’était pour éviter qu’ils prissent à partie le Parlement qui les avait jetés dans l’indigence en même temps que dans le deuil : […]. — (Athanase Coquerel fils, Jean Calas et sa famille: étude historique d'après les documents originaux, Paris : chez Joël Cherbuliez, 1858, p. 280)
    • Ils demandent ensuite cent francs chacun de gratification quand ils auront trouvé le pêcheur pour nous conduire à l'Oyapok. — (Albert Londres, L’Homme qui s'évada, p.103, Les éditions de France, 1928)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gratification
\ˌɡræ.tə.fə.ˈkeɪ.ʃən\
gratifications
\ˌɡræ.tə.fə.ˈkeɪ.ʃənz\

gratification \ˌɡræ.tə.fə.ˈkeɪ.ʃən\

  1. Délice.
  2. Satisfaction.