Étymologie

modifier
(XIIe siècle) De l’ancien français graver (« creuser ») (1475) prend le sens de « tracer sur une matière dure en l'entaillant ».

graver \ɡʁa.ve\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tracer quelque trait, quelque figure avec le burin, avec le ciseau, sur du bois, sur du cuivre, sur du marbre, etc.
    • Rétoil, qui est marbrier au cimetière de Volvic et nous a promis à chacun sa meilleure inscription, grave en attendant dans le marbre de la cheminée: … — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (En particulier) Tracer, sur une planche de cuivre ou d’autre matière, la copie d’un tableau, d’un dessin, pour la reproduire ensuite plusieurs fois sur le papier, sur la toile, etc., par le moyen de l’impression.
    • Graver un tableau, un dessin. — graver de la musique, des exemples d’écriture, des adresses, etc.
    • Graver sur bois. — graver à l’eau-forte. — graver à la manière noire.
  3. (En particulier) Façonner le poinçon avec lequel on frappe le coin d’une médaille, d’une monnaie.
  4. (En particulier) (Désuet) Façonner les poinçons avec lesquels on frappait les matrices qui servaient à fondre des caractères d’imprimerie.
  5. (Sens figuré) Imprimer fortement quelque chose dans l’esprit, dans la mémoire, etc.
    • Je restai silencieux, et le regardai pour bien graver ses traits dans ma mémoire. — (Honoré de Balzac, L'Auberge rouge, 1831)
    • Nous nous arrêtons dans ces citations si incomplètes, si difficiles à faire comprendre sans la musique et sans la poésie des lieux et des hasards, qui font que tel ou tel de ces chants populaires se grave ineffaçablement dans l'esprit. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • La beauté cachée de la capitale millénaire est une source d’inspiration intarissable pour les poètes et les écrivains et reste gravée à jamais dans la mémoire des Hanoïens émigrés loin de leur pays natal… — (My Anh, Le charme de l'automne hanoïen, lecourrier.vn, 10 octobre 2020)
    • Graver profondément un bienfait, une injure dans sa mémoire.
    • Vos bontés resteront à jamais gravées dans nos cœurs.
  6. (Informatique) Écrire des données sur un disque optique tel qu’un CD, un DVD ou un blu-ray.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier


Homophones

modifier

Paronymes

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Étymologie

modifier
(Verbe 1) Du vieux-francique *graƀan (« creuser »), apparenté à graben (« creuser ») en allemand, grave (« tombe ») en anglais.
(Verbe 2) Du vieux-francique *krawjan (« s'aider de ses griffes ») → voir grau et graue (« griffe, croc »), apparenté à krauen, klauen en allemand.

Verbe 1

modifier

graver \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Tracer une raie.
  2. Se faire la raie.

Variantes

modifier

Dérivés

modifier

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Verbe 2

modifier

graver \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Gravir, grimper.

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Verbe 3

modifier

graver \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de grever.

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Forme d’adjectif

modifier

graver \Prononciation ?\

  1. Comparatif de grave.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
graver
\Prononciation ?\
gravers
\Prononciation ?\

graver \Prononciation ?\

  1. (Rare) Ciseau.

Synonymes

modifier

Prononciation

modifier