Voir aussi : grenouillé

Étymologie

modifier
Du moyen français grenouille, de l’ancien français grenoille, altération de l’ancien français renoille (XIIIe siècle), du latin vulgaire *ranucula, du latin classique ranunculus, issu du latin rana. Le \ɡ\ initial peut être dû à l’influence des mots qui imitent le chant des oiseaux (à comparer avec le latin graculus, gracillare) ou d’un croisement avec le gaulois craxaulus.[1]

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
grenouille grenouilles
\ɡʁə.nuj\
 
Une grenouille dans une mare.
 
Armoiries avec une grenouille (sens héraldique)

grenouille \ɡʁə.nuj\ féminin

  1. (Zoologie) Amphibien anoure à taille mince et à peau lisse, sauteur et nageur grâce à ses pattes arrière longues et palmées, qui vit ordinairement dans les marais et les étangs.
    • Les grenouilles sont un mets exquis quant aux cuisses, on le dit toutefois, car pour ma part je n’en ai jamais gouté; ce batracien ne m’a jamais tenté en tant que victuailles, […]. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd. 1923)
    • […] ; on coupa des baguettes et l’on chercha des perches légères, mais aucune ne se trouva être assez grande pour atteindre la grenouille, qui bâillait toujours, la gueule ouverte, sur sa feuille de nénuphar. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […] chaque grenouille célébrait, après une belle journée de chasse aux mouches et aux punaises d'eau, son plaisir d'être une grenouille vêtue du vert le plus tendre, d'avoir des yeux d'or, une bouche bien fendue et la plus belle voix du monde; […] — (Maurice Bedel, La nouvelle Arcadie, 1934)
    • J’ai bien ri en lisant le mot « grenouilles » sur le menu. Évidemment tous les restaurants français d’ici servent des grenouilles, sans quoi on les soupçonnerait de ne pas être de véritables restaurants français. — (Hugues Panassié, Cinq mois à New-York, Éditions Corrêa, 1947, page 86)
    • Le fils d’Alcide le flotteur a seulement désiré sa liberté, son temps rien qu’à lui pour étudier, […], ou bien de pêcher la grenouille dans les « potales » des marais. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Qui n’aime manger le sperma ranarum, qui passe en saveur le caviar lui-même ?
      Les sangliers consomment le frai de grenouille comme la plus haute friandise que la terre offre aux solitaires.
      Le râle d’eau préfère les grenouilles elles-mêmes.
      — (Pascal Quignard, La haine de la musique, Gallimard, 1996, collection Folio, pages 279-280)
  2. (Par analogie) (Vieilli) Sorte de tirelire en forme de grenouille.
  3. (Par extension) Argent déposé dans cette tirelire, fonds de réserve d’une association.
  4. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Sa posture n’est pas très arrêtée, généralement représentée de profil, elle est souvent montrée vue de dessus les pattes écartées du corps.
    • D’azur au pont d’une arche d’or, maçonné de sable sur une rivière d’argent mouvant de la pointe, surmonté au chef dextre d’une grenouille d’or et à senestre d’un roseau à massette du même, qui est de Simandres → voir illustration « armoiries avec une grenouille »
  5. (Métallurgie) (Musique) Chacune des parties supérieures d’une cloche, servant à la suspendre[2].

Synonymes

modifier
Partie d’une cloche

Dérivés

modifier

Proverbes et phrases toutes faites

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Hyperonymes

modifier

Amphibien (1) :

Hyponymes

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe grenouiller
Indicatif Présent je grenouille
il/elle/on grenouille
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je grenouille
qu’il/elle/on grenouille
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
grenouille

grenouille \ɡʁə.nuj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de grenouiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de grenouiller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de grenouiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de grenouiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de grenouiller.

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier

Références

modifier
  1. Grenouille dans le TLFi, issu du Trésor de la Langue Française (1971-1994). Sur le portail cnrtl.
  2. Cf. Thierry Gonon, Les cloches en France au Moyen Âge : archéologie d’un instrument singulier, Paris, Errance, 2010, p. 12.