gribouiller

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1611) Du néerlandais kriebelen, même sens, avec le suffixe -ouiller.

Verbe Modifier

gribouiller \ɡʁi.bu.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Écrire, dessiner ou peindre quelque chose d’une manière confuse et informe.
    • Gribouiller, faire mes pages, c'étaient là de saines formules, m'épargnant toute exaltation. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 61)
    • Le téléphone sonna trois fois et Max parla longuement, en fumant. Il gribouillait sur une feuille de papier près de l'appareil. — (Michel Guérin, L'Homme Déo, Grasset, 1978)
    • Il plia la feuille, l'introduisit dans une enveloppe sur laquelle il gribouilla le nom et l'adresse de son ami. Il examina quelques secondes la suscription difficilement lisible […]. — (Valère Staraselski, Dans la folie d'une colère très juste, L'Harmattan, 1996, page 81)

DérivésModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier