Français modifier

Étymologie modifier

 Composé de grincer et de dent.

Locution verbale modifier

grincer des dents \ɡʁɛ̃.se de dɑ̃\ (se conjugue → voir la conjugaison de grincer)

  1. (Sens figuré) Ressentir de l’agacement.
    • Ainsi songeait M. Bergeret dans son fauteuil. Mais les mouvements de son âme étaient si mal réglés que, tout aussitôt, il roula des yeux sanglants, grinça des dents et serra les poings jusqu’à s’enfoncer les ongles dans les paumes. — (Anatole France, Le Mannequin d’osier, Calmann Lévy, 1897, réédition Bibliothèque de la Pléiade, 1987, page 917)
    • Très scrutées, les « unes » de Charlie, devenu un symbole bien au-delà des frontières françaises, font souvent grincer des dents. — (Le Monde.fr avec AFP, Trois ans après la tuerie, « Charlie Hebdo » sort un numéro anniversaire, Le Monde. Mis en ligne le 3 janvier 2018)
    • Même si on grince des dents en les avouant, affranchissons-nous de ce malaise ! — (Jean-François Dumas, L'utilisation des clichés pour vendre le Québec à l'international!, Le Journal de Québec, 3 décembre 2022)

Dérivés modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier