Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1669)[1] De l’anglais groom (« valet, palefrenier, laquais ») apparenté à gourmet[2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
groom grooms
\ɡʁum\
 
un groom. (4)

groom \ɡʁum\ masculin, (Anglicisme)

  1. (Équitation) Jeune laquais d’écurie, palefrenier.
    • Il pourrait mieux faire que de pérorer aussi magistralement et aussi longuement sur la supériorité des palefreniers anglais, qu'il a grand soin d'appeler des grooms. — (Étienne de Jouy, L'Hermite, 1811)
    • Que ne suis-je un cheval ! cheval de course, j'entends ; au moins il a un groom pour le soigner et de la paille jusqu'au ventre. — (Gustave Flaubert, Correspondance, 1842)
    • Ajoutez à cela les jeûnes, les marches forcées, les suées extraordinaires auquels sont obligés de se soumettre les malheureux grooms pour perdre leur graisse afin d’arriver à ne peser que 50 ou 60 kilogrammes. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    1. Assistant du meneur chargé de maintenir l’équilibre de la voiture dans les épreuves de course d’attelage.
      • Outre les aides logistiques, encore plus indispensables que dans les autres disciplines équestres, le meneur embarque dans sa voiture deux grooms chargés de faire le contrepoids dans les courbes serrées. — (Jean François Fournel, « L'attelage, une épreuve qui mobilise toute une équipe », La Croix, p. 24, 5 septembre 2014)
  2. Laquais en livrée.
    • À dix heures moins un quart, un valet de chambre entra. C’était un petit groom de quinze ans, ne parlant qu’anglais et répondant au nom de John. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 486)
    • Un groom […] qui apporte les lettres sur un plateau et dit timidement : « Madame est servie. » — (Jules Renard, Journal, 1896)
  3. (Plus courant) Commissionnaire, coursier en livrée, employé le plus souvent dans le service de grands établissements, tels que cercles, hôtels, restaurants, etc.
    • Son cœur reçut comme une application d’eau froide […], quand il aperçut dans une magnifique salle-à-manger un valet vêtu comme un banquier et à qui le groom l’avait adressé. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Bert effleura successivement un bon nombre de métiers : il fut groom dans un magasin de nouveautés et chez un médecin, garçon de pharmacie. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 11 de l’éd. de 1921)
    • Une des questions qui sont particulièrement importantes dans le tourbillon de la vie d'hôtel est celle des chiens […]. Une armée de grooms doit être mobilisée plusieurs fois par jour pour la promenade hygiénique des clients à quatre pattes. — (Léon-Paul Fargue, Piéton de Paris, 1939)
  4. Ferme-porte.

SynonymesModifier

  • singe (3) (courses de side-car)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • groom sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (XIIIe siècle)[1] De l’anglo-saxon grome (« garçon ») probablement apparenté[1] à grow (« grandir, pousser »). Apparenté à gourmet.
(Verbe) (1809)[1] Dénominal du nom passé du sens de « servir », « s’occuper des chevaux, étriller » à celui de « nettoyer, rendre propre ».
(Nom 2) (1604)[1] De bridegroom par métanalyse et rapprochement avec le précédent. En moyen anglais brydgrome, bridegome, la seconde partie du mot est le germanique guma (« homme »), apparenté à gumi en islandais et au latin homo → voir human.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
groom
\ˈɡɹum\
ou \ˈɡɹuːm\
grooms
\ˈɡɹumz\
ou \ˈɡɹuːmz\

groom \ˈɡɹum\ (États-Unis), \ˈɡɹuːm\ (Royaume-Uni)

  1. Valet.
    • Groom of the chamber, of the King's bed-chamber, valet de chambre du Roi.
    • Groom of the stole to the King, premier gentilhomme de la chambre du Roi
  2. (Équitation) Palefrenier, laquais d'écurie.
    • 'Groom of the stables, palefrenier.

SynonymesModifier

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to groom
\ˈɡɹum\ ou \ˈɡɹuːm\
Présent simple,
3e pers. sing.
grooms
\ˈɡɹumz\ ou \ˈɡɹuːmz\
Prétérit groomed
\ˈɡɹumd\ ou \ˈɡɹuːmd\
Participe passé groomed
\ˈɡɹumd\ ou \ˈɡɹuːmd\
Participe présent grooming
\ˈɡɹu.mɪŋ\ ou \ˈɡɹuː.mɪŋ\
voir conjugaison anglaise

groom \ˈɡɹum\ (États-Unis), \ˈɡɹuːm\ (Royaume-Uni) transitif

  1. Nettoyer.
  2. Rendre net et attrayant.
    • An impeccably groomed man.
      Un homme au maintien impeccable.  (traduction à préciser ou à vérifier)
  3. Préparer, apprêter (en parlant d’une personne que l’on destine à un poste ou une fonction particulière).
    • How extremists groomed loner to be suicide bomber. — (Craig Brown, news.scotsman.com, 16 octobre 2008)
      Comment les/des extrémistes ont préparé une personne solitaire à commettre un attentat-suicide à la bombe.

DérivésModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
groom
\ˈɡɹum\
ou \ˈɡɹuːm\
grooms
\ˈɡɹumz\
ou \ˈɡɹuːmz\

groom \ˈɡɹum\ (États-Unis), \ˈɡɹuːm\ (Royaume-Uni)

  1. Jeune marié (durant la journée de la cérémonie du mariage).

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

  • États-Unis : écouter « groom [ɡɹum] »

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) Douglas HarperOnline Etymology Dictionary, 2001-2018 → consulter cet ouvrage