Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de gros (« grossier ») et de mot.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
gros mot gros mots
\gʁo mo\

gros mot \ɡʁo mo\ masculin

  1. (Linguistique) Mot considéré comme vulgaire, grossier.
    • Il se bornait à des recommandations anodines et à des conseils mitigés : […] ; ne dites donc pas de gros mots devant les enfants, ils ont bien le temps de les apprendre tout seuls. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • – Moi, avant de fixer la date de mes fiançailles avec Rose, je lui ai fait ma cour pendant plus de sept mois !
      – Sept mois et vingt et un jours ! » s’écria la tante Rose.
      Puis elle rougit brusquement et baissa les yeux, comme si elle avait dit un gros mot.
      — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, pages 154-155)
    • À votre âge, et quand on porte votre nom, madame, les gros mots ne peuvent être que des citations ! — (Michel Audiard et Félicien Marceau, dialogues du film Le Corps de mon ennemi, d’Henri Verneuil, 1976)
  2. Mot emphatique, mot savant.
    • J’admets très bien que ruiné, dépouillé, raclé, jusqu’à l’os, et légalement désarmé contre les prêteurs et les rapaces, on se fasse justice soi-même. — Par l’assassinat? — Voilà un gros mot. Disons par le meurtre. — (Claude Farrère, L'Homme qui assassina, 1907)

SynonymesModifier

DérivésModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

ParonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier