FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe 1) (XVIe siècle) Dénominal de gueux.
(Verbe 2) (Néologisme) Dénominal de gueuse. Ce sens ne figure pas dans les dictionnaires des siècles passés.

Verbe 1 Modifier

gueuser \ɡø.ze\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) (Intransitif) Faire métier de gueux, gagner sa vie en mendiant, sans travailler.
    • & moyennent les lais testamentaires de plusieurs gens de bien mourantz, & certain revenu constitué à cet effect, on ne voit point les pauvres gueuser ny mendier par les rues, & molester les gens [...] — (Lodovico Guicciardini, Description de touts les pais-bas autrement appellés la Germanie inferieure ou Basse Allemagne, Christophe Plantin, Anvers, 1582, page 145)
    • Lui qui, tous les ans, sitôt débarqué, travaillait à tout ce qu’on voulait, lui qui, comme on disait, n’avait jamais de « non », et que les femmes citaient en exemple à leurs hommes, il n’était bon, maintenant, qu’à gueuser sur le port : — Il est devenu fainéant ! — (Roger Vercel, En dérive, Albin Michel, 1931, page 216)
  2. (Par extension) Vagabonder, errer sans pouvoir se fixer.
    • Les survivants de cette saloperie de guerre gueuseront dans mon esprit, pareils à ces fantômes que les tombes renient, et resteront suspendus entre ciel et terre, trop coupables pour se rapprocher de Dieu et trop compromettants pour se joindre aux hommes. — (Yasmina Khadra, Morituri, éditions Baleine, 1997, page 20)
  3. (Transitif) Mendier quelque chose.
    • Les cités saccagées, les champs abandonnés et peuplé de loups, ne peuvent secourir un roi dont la légitimité est douteuse. Il s’éplore ; gueuse à la ronde, vainement, des sous. — (Joris-Karl Huysmans, Là-bas, 1891, réédition G. Crès et Cie, 1928, page 69)
  4. (Transitif) Transformer en gueux, faire tomber dans la gueuserie.
    • Vraiment, il gueusait le métier… — (Roger Vercel, En dérive, Albin Michel, 1931, page 106)

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

gueuser \ɡø.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Stabiliser, lester, grâce à une gueuse de fonte.
    • Gueuser, ne voudra pas dire faire la manche, comme en ancien français, mais équiper, lester, au moyen d’une gueuse. Des gueuses bien particulières servent de contre-poids aux grues de prise de vue. — (Gueuse, Gueuser, Gueusage, licelfoc.com, 2009, consulté le 10 novembre 2020)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

gueuser \Prononciation ?\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (graphie inconnue)

  1. (Melesse) Vivre misérablement.

RéférencesModifier