Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Déverbal de guiler ou du vieux-francique *wagila (« ruse »).

Nom commun Modifier

guile féminin

  1. Tromperie, supercherie, fraude, ruse.

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir guile.

Nom commun Modifier

guile féminin

  1. Tromperie, ruse.
  2. Mensonge.

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français guile (« tromperie »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
guile
\ɡaɪl\
guiles
\ɡaɪlz\

guile \ɡaɪl\

  1. (Indénombrable) Ruse, fourberie.
    • It was how he said it. No guile at all. And this was a man who had penetrated the North Vietnamese air defenses over eighty times. Eighty times. — (Tom Clancy, Without Remorse, 1993.)
  2. (Dénombrable) Mensonge, tromperie.

DérivésModifier

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to guile
\ɡaɪl\
Présent simple,
3e pers. sing.
guiles
\ɡaɪlz\
Prétérit guiled
\ɡaɪld\
Participe passé guiled
\ɡaɪld\
Participe présent guiling
\ɡaɪl.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

guile \ɡaɪl\

  1. Tromper, entourlouper.

PrononciationModifier