guimbarde

Voir aussi : guimbardé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
guimbarde guimbardes
\ɡɛ̃.baʁd\
 
Plan d’une guimbarde. (1)
 
Musique : guimbarde. (4)

guimbarde \ɡɛ̃.baʁd\ féminin

  1. (Vieilli) Sorte de chariot long et couvert, à quatre roues, qui servait de coche ou de fourgon.
    • Il rêvait d’établir un nouveau service de diligences entre Argueil et Rouen, qui ne tarderait pas, sans doute, à ruiner la guimbarde du Lion d’or. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Quand les chevaux furent à l’écurie, il y eut ainsi tout le long de la grande route une double ligne de guimbardes rustiques, charrettes, cabriolets, tilburys, chars à bancs, voitures de toute forme et de tout âge, penchées sur le nez ou bien cul par terre et les brancards au ciel. — (Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 34.)
    • […], et plus encore par la faute de la dislocation de cette vieille guimbarde qui avait cru pouvoir aller de l’avant en traversant cette rivière sanglante et dont les essieux s’étaient naturellement rompus en plein milieu. — (Marcel Martinet, La Maison à l’abri, 1918)
    • Les chevaux attelés à la guimbarde bronchaient à chaque instant ; […]. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Certains avaient de la fortune placée quelque part ; d'autres portaient l'essentiel de leurs biens sur le toit de leur guimbarde... — (Maurice Agulhon, La République II. Nouveaux drames et nouveaux espoirs (1932 à nos jours), Hachette Littératures, coll. « Pluriel », 1997)
  2. (Vieilli) (Automobile) Vieille et lourde voiture couverte.
  3. (Péjoratif) ou (Ironique) (Automobile) Automobile en mauvais état.
    • Par exemple, en réaction contre les guimbardes déglinguées et foutoireuses qu'ont souvent eues mes parents, surtout au début et à la fin de leurs carrières, et en souvenir d'humiliantes arrivées dans des hôtels avec d'affreux bagages tirés de ces affreux tacots, j'aime à avoir d'assez belles et bonnes. — (Renaud Camus, Journal - 2006, éd. Fayard, 2009, p.462)
    • La poulaille n’est certainement pas en odeur de sainteté dans le coinstot. Non pas que les indigènes craignent une vulgaire peste aviaire, mais la frousse qu'un gallinacé au plumage bleu nuit engendre des émeutes incendiaires de guimbardes reste vivace. — (Pascal Jahouel, La gigue des cailleras: Polar, éd. Noire sœur, 2015, chap. 2)
  4. (Musique) Petit instrument sonore, de fer ou de laiton, composé de deux branches, entre lesquelles une languette vibre lorsqu’on la touche.
    • La rue déserte, une torpeur à mon retour de classe, de longues minutes où, sous la véranda, mon canaque Arona chantait dans sa guimbarde pour célébrer « Moussié Papa », […], me laissent aujourd’hui le regret de n’avoir retenu de ces impressions que ce qu’il reste, […]. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
  5. (Menuiserie) Petit rabot.

SynonymesModifier

Automobile en mauvais état :

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   guimbarde figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : automobile.

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe guimbarder
Indicatif Présent je guimbarde
il/elle/on guimbarde
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je guimbarde
qu’il/elle/on guimbarde
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
guimbarde

guimbarde \ɡɛ̃.baʁd\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de guimbarder.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de guimbarder.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de guimbarder.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de guimbarder.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de guimbarder.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier