Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir guinder

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin guindé
\ɡɛ̃.de\

guindés
\ɡɛ̃.de\
Féminin guindée
\ɡɛ̃.de\
guindées
\ɡɛ̃.de\

guindé \ɡɛ̃.de\

  1. Qui a l’air contraint, qui veut paraître toujours grave. Note d’usage : S’applique surtout aux manières, aux allures.
    • Dans une atmosphère d’usages si froids et si guindés, elle avait si peu joui de la fraîcheur et de la poésie de son âge. — (George Sand [Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant], Valentine, 1832)
    • À beaucoup d’égards, nous préférons la piété amusante et spirituelle de Pierre Camus, l’ami de François de Sales, à la tenue raide et guindée qui est devenue plus tard la règle du clergé français et a fait de lui une sorte d’armée noire à part du monde et en guerre avec lui. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 118.)
    • En vis-à-vis du bâtiment vétuste, l’établissement des jeunes élèves-maîtresses, guindées en leur costume sévère sous le chapeau de feutre sans élégance. Le plupart portent lorgnons. Un peu bas-bleu ! pas mal pimbêches. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Une femme à la puissante aura de pouvoir, aussi réservée et aussi imposante qu’on pouvait l’attendre d’une reine, mais également « comme il faut », du moins selon les critères andoriens. Un bonnet de nuit guindé, pour quiconque d’autre… — (Robert Jordan, Les Feux du ciel, traduit par Jean-Claude Mallé, Bragelonne, 2013, ISBN 978-2-35294-664-9)

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe guinder
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
guindé

guindé \ɡɛ̃.de\

  1. Participe passé masculin singulier de guinder.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier