BasqueModifier

ÉtymologieModifier

Génitif de gu (« nous ») qui, à son tour, se décline.

Adjectif possessif Modifier

gure \Prononciation ?\

  1. Notre.
    • Gure adiskideak, nos amis.

Pronom possessif Modifier

gure \Prononciation ?\

  1. Nôtre.
    • haien haurrak eta gureak, leurs enfants et les nôtres.

Nom commun Modifier

gure \Prononciation ?\

  1. Nôtre.
    • Erran zaharrak dioen bezala: "Jainkoa langile ona izanagatik, laguntzailea nahi du"; hortakotz guretik eman behar dugu, sakrifizio eta nekaldien medioz, salbamenduko bidean.
      comme le dit le dicton: "Bien que Dieu soit un bon travailleur, il veut qu'on l'aide"; c'est pourquoi nous devons y mettre du nôtre, par des sacrifices et des peines sur la voie du salut.

BretonModifier

Forme de nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté kure kureed
Adoucissante gure gureed
Spirante cʼhure cʼhureed

gure \ˈɡyːre\ masculin

  1. Forme mutée de kure par adoucissement (k > g).
    • Ar veleien a rae al le a yoa anvet beleien intru, abalamour mac’h en em lakaent da berson pe da gure, e parrezioù, hep bezañ anvet gant ar gwir eskob. — (Lan Inizan, Emgann Kergidu 1, Éditions Al Liamm, 1977, page 69)
      Les prêtres qui prêtaient serment étaient appelés prêtres assermentés, parce qu’ils se mettaient comme curé ou vicaire, dans des paroisses, sans être nommés par l’évêque véritable.

Songhaï koyraboro senniModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe Modifier

gure \Prononciation ?\

  1. Un peu.