gypaète barbu

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de gypaète et de barbu.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
gypaète barbu gypaètes barbus
\ʒi.pa.ɛt baʁ.by\
 
Un gypaète barbu
 
Deux gypaètes barbus.
 
Un gypaète barbu en vol.

gypaète barbu \ʒi.pa.ɛt baʁ.by\ masculin

  1. (Ornithologie) Espèce d’oiseau rapace diurne (falconiforme) de la famille des accipitridés, un grand vautour de haute montagne d’Eurasie et d’Afrique, seule espèce de gypaètes, à queue cunéiforme longue.
    • Le Gypaète barbu est en voie de disparition, et n’occupe plus qu’une partie des Pyrénées Centrales et Occidentales et la Corse. — (Philippe Garguil, Les oiseaux rapaces, 2003)
    • Trente ans après sa réintroduction dans les Alpes, les effectifs du gypaète barbu sont en progression. Avec des lâchers dans le Vercors, la Provence et les Cévennes, l’objectif est désormais de connecter populations alpines et pyrénéennes, afin d’obtenir un brassage génétique qui renforcerait encore leur survie. — (Le Temps du 08/06/2016, Brassage génétique pour assurer la survie des gypaètes barbus [1])

NotesModifier

  • En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l’espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l’espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

HyperonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier