FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du moyen français hostesse. Dérivé de hôte avec le suffixe -esse.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hôtesse hôtesses
(h muet)\o.tɛs\
ou (h muet)\ɔ.tɛs\

hôtesse (h muet)\o.tɛs\ ou (h muet)\ɔ.tɛs\ féminin (pour un homme on dit : hôte)

  1. Femme qui reçoit dans sa demeure ou un lieu dont elle est responsable.
    • Nous dormîmes honteusement jusqu'à huit heures, et je ne sais combien de temps nous aurions prolongé cette grasse matinée, si l’hôtesse n'était venue nous apporter le café, […]. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 94)
    • Le Régiment des Gardes de retour à Paris, je ne pus loger chez mon hôtesse, parce que son mari s’était bien gardé de me réserver une chambre. — (Gatien de Courtilz de Sandras, Mémoires de Monsieur d’Artagnan, 1700, VII)
  2. Femme qui accueille et prend en charge des visiteurs, des clients. → voir hôtesse d’accueil, bar à hôtesses, hôtesse de caisse et hôtesse de l’air
    • La voix languide d’une hôtesse qui avait l’air de sortir à l’instant d’un orgasme dévastateur annonça l’embarquement immédiat dans l’avion de Malone — (Michel Rio, La Statue de la Liberté, Seuil (1997), coll. « Points », 2000, p. 172)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • hôtesse sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier