habillable

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1842)[1] Dérivé de habiller, avec le suffixe -able.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
habillable habillables
\a.bi.jabl\

habillable \a.bi.jabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut être habillé.
    • Quoi...! cries-tu épouvanté! ce garçon-là.... mais c’est le diable! les langes ne lui vont pas non plus ! ah! ah! ah! il n’est pas habillable. — (Domenico Antonio Patroni, Mes loisirs à la campagne, Imprimerie du Fibrène, Naples, 1853, page 163)
    • Quand il s’agit d’interpréter un rôle en travesti, par exemple, il faut être crédible, et donc plus ou moins svelte pour être plus facilement « habillable ». — (Stéphanie d’Oustrac, Stéphanie d’Oustrac, confessions d’une mezzo , resmusica.com, 17 septembre 2013)
    • Rivalisant d'élégance avec sa première version [...], il offre un coffre plein au style très contemporain, habillable en bois exotique, PVC blanc, sable, gris clair ou imitation bois. — (Prestige, dans une version encore plus classe !, eurospapoolnews.com, 30 mars 2018)

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Figure dans la première édition de Enrichissement de la langue française : dictionnaire de mots nouveaux de Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Paris, 1842, page 187.