Étymologie

modifier
(XIVe siècle) De l’ancien français abituer (« habiller »), du latin médiéval habituare (« accoutumer »), du bas latin habituari (« avoir telle manière d’être ; être pourvu »), verbe passif dérivé de habitus (« coutume »)

habituer (h muet) \a.bi.tɥe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’habituer)

  1. Faire prendre l’habitude ou une habitude.
    • Mais je conseille peu l’Islande aux malades, aux invalides et à quiconque est habitué au confort des hôtels et des wagons-lits. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.19)
    • […], ils obtenaient les profits moraux et maté­riels que procure la célébrité à tous les virtuoses, dans une société qui est habituée à payer cher ce qui l'amuse. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.328)
  2. (Pronominal) Prendre soi-même l’habitude, une habitude.
    • S’habituer à parler en public, à improviser.
  3. (Pronominal) (Vieilli) S’établir dans un lieu, s’y fixer.
    • Je veux m’habituer en ville.
  4. (Pronominal) S’acclimater.
    • Je commence à m’habituer à la syntaxe du wiki.

Synonymes

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Homophones

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier