hagiographe

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du grec ancien ἅγιος, hagios (« saint ») et γραφή, graphê (« écriture ») avec deux évolutions de sens : « écriture sur les saints » et « relatif aux saintes Écritures ».

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hagiographe hagiographes
\a.ʒjɔ.ɡʁaf\

hagiographe \a.ʒjɔ.ɡʁaf\ masculin et féminin identiques

  1. Qui concerne cette partie de l’Ancien Testament qui n’est ni de Moïse, ni des prophètes.
    • Livres hagiographes.
  2. Exagérément laudatif, qui relève de l’hagiographie.

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hagiographe hagiographes
\a.ʒjɔ.ɡʁaf\

hagiographe \a.ʒjɔ.ɡʁaf\ masculin

  1. (Littérature) Auteur qui écrit sur la vie et les actions des saints.
    • Ce fait est tiré de la vie de saint Mervé, personnage resté longtemps énigmatique, que dom Lobineau classe parmi les « saints inconnus » et que la plupart des hagiographes passent sous silence. — (Jacques Naveau, Recherches sur Jublains et sur la cité des Diablintes, Documents archéologiques de l’Ouest, Conseil général de la Mayenne, 1997, page 38)
    • Les Bollandistes sont des hagiographes célèbres.
  2. Auteur qui fait l’hagiographie d’une personne.
    • Dans le même sens un des hagiographes du grand romancier [Proust] veut qu'il ait peint l'amour, la jalousie, hors de toute vue abstraite, mais selon la méthode spinoziste. — (Benda, Fr. byz.,1945, p. 66)

HyperonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   hagiographe figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : autorat.

TraductionsModifier

RéférencesModifier